Nantes: une cinquantaine de migrants expulsés d'un presbytère squatté

22 novembre 2016 à 9h44 par Rédaction Alouette

ALOUETTE

Une cinquantaine de migrants ont �t� �vacu�s mardi matin d'un presbyt�re, squatt� depuis ao�t 2014 � l'est de Nantes et propri�t� de la municipalit�, a-t-on appris aupr�s de la pr�fecture de Loire-Atlantique.

L'op�ration d'�vacuation par les forces de l'ordre, qui s'est d�roul�e dans le calme, a commenc� vers 08H00 et a dur� moins d'une heure, a-t-on indiqu� de m�me source.

Elle s'est faite en application d'une d�cision judiciaire pronon�ant l'expulsion des occupants ill�gaux, "des personnes isol�es avec des statuts diff�rents (demandeurs d'asile, r�fugi�s, ou d�bout�s du droit d'asile)", a pr�cis� la pr�fecture dans un communiqu�.

Le presbyt�re Saint-M�dard de Doulon, propri�t� de la ville et lou� � l'�v�ch� de Nantes, avait �t� "r�quisitionn' en ao�t 2014 par des migrants et leurs soutiens, apr�s leur expulsion d'un pr�c�dent squat, appartenant �galement � la municipalit�.

Il �tait occup� depuis par plusieurs dizaines de personnes, essentiellement des hommes venus d'Afrique de l'Est, dont des mineurs, selon Jean Brunacci, membre du collectif de soutien aux migrants habitants du presbyt�re de Doulon.

La pr�fecture a invoqu� dans le communiqu� "des raisons de s�curit� et sanitaires" pour expliquer cette �vacuation, "conform�ment � la loi".

Des entretiens ont �t� propos�s aux personnes expuls�es pour permettre, en fonction de leur situation, "d'orienter la plupart vers des solutions d'h�bergement ou de mise � l'abri", a ajout� la pr�fecture.

asl/dom/kp

(AFP)