NBA : Evan Fournier quitte Orlando pour Boston

26 mars 2021 à 6h26 par Fabienne Lacroix

Après sept saisons en Floride, l’ancien joueur du PB86 rejoint une franchise NBA en course pour les playoffs.

ALOUETTE
Evan Fournier, qui a joué à Poitiers entre 2010 et 2012, compte 69 sélections en équipe de France.
Crédit: Facebook | Evan Fournier

Evan Fournier est un Celtic ! L'arrière, transféré par le Magic d'Orlando où il s'est fait une place de titulaire pendant sept ans, va enfin pouvoir jouer les premiers rôles en NBA au sein d'une équipe de Boston en quête de sa gloire passée.

"Bonjour aux fans des Celtics. Si vous n'êtes pas familier avec moi, tapez mon nom de famille sur Google", a twitté le joueur, avec l'humour qu'on lui connaît, confirmant ainsi l'annonce faite jeudi matin par ESPN, diffuseur du championnat, et le site The Athletic, tout aussi bien renseigné.

Agent libre à la fin de l'actuel exercice, la question est désormais de savoir si les C's pourront faire re-signer au-delà de ces prochains mois le joueur, qui émarge cette saison à 17 millions de dollars.

En attendant, c'est un monument de la ligue nord-américaine de basket que s'apprête à découvrir de l'intérieur Fournier, la franchise aux trois trèfles qui doit partager, avec les Lakers depuis la saison passée, le record du nombre de titres de champion (17). Celle qui a compté dans ses rangs d'illustres joueurs à son poste tels Sam Jones, Dennis Johnson, Ray Allen ou Danny Ainge, aujourd'hui manager général de l'équipe qui a choisi de le recruter. Tous ont des bagues à leurs doigts.

Constante progression

A 28 ans, le Français effectue sa meilleure saison (19,7 points, 3,7 passes de moyenne). Il vient donc considérablement renforcer des Celtics toujours ambitieux, mais actuellement à la lutte pour assurer leur place en play-offs, puisqu'ils occupent actuellement la 8e place dans la conférence Est.

Ces dernières heures, précédant la fin de la période des transferts (21h00 françaises), plusieurs franchises étaient sur les rangs pour recruter Fournier, parmi lesquelles les New York Knicks, les Dallas Mavericks et les Denver Nuggets où il a fait ses premiers pas dans la ligue (2012-2014).

C'est finalement sous le maillot vert et blanc mythique de Boston, battu par Miami en finale de la conférence Est lors des derniers play-offs, qu'il jouera désormais.

Il est le cinquième Français de l'histoire à intégrer le club du Massachusetts après Mickaël Piétrus, Jérôme Moïso, Guerschon Yabusele et Vincent Poirier. Mais il devrait sans nul doute être celui qui s'y fera la meilleure place, s'il parvient à s'imposer comme la troisième arme offensive des C's, aux côtés des deux All-Stars Jayson Tatum et Jaylen Brown.

C'est pour cela qu'il a été choisi, eu égard à un parcours en constante progression en NBA, qui fait de lui un joueur particulièrement adroit, en témoigne sa réussite aux tirs qui s'élève à 46,1% (38,8% derrière l'arc), et qui n'a pas peur de finir les matches comme cela s'est vu mercredi soir contre Phoenix. Face au 2e de la conférence Ouest, il a inscrit le panier de la gagne à 6 secondes du terme (112-111).

Tokyo après les play-offs

Un beau cadeau d'adieu au Magic, qu'il quitte donc après six saisons et demie de bons services rendus, avec des pointes à 32 points marqués en saison régulière et deux triple-doubles (plus de dix unités de points, rebonds, passes ou autres) réussis, preuve qu'il ne se limite pas à scorer.

Pas mal pour le natif de Saint-Maurice, dans le Val-de-Marne, passé par Nanterre (ProB) et Poitiers (ProA), et qui compte 69 sélections en Bleu. Avec l'équipe de France, il a décroché deux fois le bronze, au Mondial-2019, à l'Euro-2015 et il compte bien participer aux Jeux de Tokyo cet été, en espérant certainement avoir passé enfin un tour en play-offs juste avant.

Objectif qui n'est pas vraiment celui d'Orlando, mal classé, 14e à l'Est, et qui reçoit en échange du Français deux futurs seconds tours de draft. Un changement d'ère drastique s'y opère d'ailleurs puisque l'intérieur monténégrin Nikola Vucevic, l'autre star de l'équipe qui pèse 24,5 points et 11,8 rbds par match, a été envoyé aux Chicago Bulls contre le pivot Wendell Carter Jr. et l'ailier Otto Porter.

(avec AFP)