Panne des numéros d'urgence : enquête administrative après un décès dans le Morbihan

3 juin 2021 à 10h20 par Arnaud Laurenti

Une enquête administrative a été "sollicitée par l'Agence régionale de santé" après le décès d'un homme de 63 ans mercredi soir, à l'hôpital de Vannes, suite à la panne des numéros d'urgence téléphoniques, a annoncé jeudi la préfecture du Morbihan dans un communiqué. Une enquête judiciaire va également être demandée.

ALOUETTE
Crédit: Capture écran | BFMTV

"Dans le département du Morbihan, la préfecture, l'Agence régionale de Santé Bretagne et le Centre hospitalier de Vannes confirment le décès d'un patient de 63 ans, hier soir, au service des urgences de l'hôpital de Vannes. D'après les premiers éléments communiqués par la famille, cette personne avait été conduite par un proche au centre hospitalier, au vu des difficultés techniques rencontrées pour appeler les services de secours (15, 112)", a indiqué la préfecture.

Elle précise qu'à ce stade "il n'est pas encore possible de mesurer tout l'impact de cette panne". Un point presse était organisé à 12H00 à la préfecture de Vannes.

La préfecture invite les usagers qui n'arriveraient pas à contacter les numéros d'urgence à utiliser les numéros à 10 chiffres disponibles ici.

"Je compte saisir le procureur de la République de cet incident de façon à ce qu'il y ait à la fois une enquête administrative et une enquête judiciaire de manière à ce qu'on puisse pleinement répondre à la famille", a déclaré Philippe Couturier, directeur du Centre hospitalier Bretagne Atlantique. Un signalement va être effectué auprès du procureur de Vannes, qui décidera ou non de l'ouverture d'une enquête.

Encore des pannes jeudi midi

Lors d'une conférence de presse jeudi matin, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait indiqué que ce patient souffrait de troubles cardiovasculaires et n'avait pas "pu joindre les services de secours à temps".

La panne d'un équipement chargé d'acheminer les appels a entravé massivement l'accès aux numéros d'urgence (15 pour le Samu; 17 pour la police; 18 pour les pompiers; 112 pour le numéro d'urgence unique européen) et aux lignes fixes mercredi après-midi jusqu'à minuit, rendant de nombreux services de secours difficiles à joindre par le public à travers la France.

Des numéros de téléphone à 10 chiffres ont été diffusés dès mercredi soir afin de permettre aux Français de contacter les services d'urgence.

"Les services fonctionnent et les appels sont acheminés. Le réseau reste sous surveillance avec une vigilance accrue notamment aux heures de pointes des appels compte tenu d'un résidu d'instabilité sur les équipements. Les équipes restent pleinement mobilisées", a indiqué Orange lors d'un point jeudi à 10h00.

Pour autant, certaines préfectures indiquent que des difficultés demeurent, notamment pour joindre le 15 dans le Maine-et-Loire ce jeudi midi.

(avec AFP)