Pas de "village de marques" à Sorigny, le projet rejeté par la justice

29 décembre 2020 à 11h32 par Julia Maz-Loumides

La cour administrative d’appel de Nantes a rejeté le recours de la communauté de communes Touraine Vallée de l’Indre, et de son ancien président Alain Esnault, pour l’annulation d’un arrêté interdisant l'application du permis de construire déposé pour le projet de "village de marques".

ALOUETTE
Crédit: Archives

Grand sujet de l’année 2018 en Indre-et-Loire, le "Village de marques", un espace commercial à ciel ouvert regroupant 120 boutiques ainsi que des restaurants et hôtels, ne sera pas construit, indique la Nouvelle République. Après un avis défavorable au projet en novembre 2018 rendu par la Commission nationale d’aménagement commercial, Alain Esnault, ancien maire, et la communauté de communes Touraine Vallée de l’Indre, avaient fait appel.

Cité par la Nouvelle République, la cour administrative d’appel de Nantes a indiqué que le projet serait peu desservi par les transports en commun, peu accessible aux piétons et aux cyclistes. Il ne "contribuera pas à la revitalisation du tissu commercial existant".