Plastique, SMIC, lunettes… Ce qui change au 1er janvier 2020

27 décembre 2019 à 13h45 par Clovis Canivenc

Le passage à l’an 2020 va amorcer quelques changements et nouveautés dans le quotidien des Français. Voici les principaux points à retenir.

ALOUETTE
Les pailles en plastique seront interdites à partir du 1er janvier 2020.
Crédit: Pixabay

Qui dit nouvelle année, dit forcément résolutions. Le gouvernement n’échappe pas à la règle et ce 1er janvier 2020 sera marqué par l’entrée en vigueur de quelques changements.

Le plastique à usage unique, c’est fini

Pour lutter contre la pollution, certains plastiques à usage unique seront désormais interdits. Cela fait suite à une directive européenne adoptée en mars dernier. La vaisselle jetable, les touillettes et les pailles en plastique ne seront plus disponibles dans la restauration, la vente à emporter, les cantines ou les commerces alimentaires. La vente de cotons-tiges en plastique sera également interdite.

A lire aussi >>> APL : La réforme du calcul des aides au logement de nouveau reportée

Hausse du SMIC

Au 1er janvier 2020, le SMIC sera augmenté de 1,2%. C’est un peu moins qu’en 2019, où il avait connu une hausse de 1,5%. Il atteindra 1 539 euros brut par mois, soit un gain de 15 euros supplémentaires.

Lunettes et prothèses dentaires remboursées à 100%

Le gouvernement poursuit sa réforme du 100% Santé débutée en 2019. Dans les domaines de l’optique, du dentaire et de l’audioprothèse, plusieurs changements sont à noter. Certains modèles de lunettes et de prothèses dentaires seront désormais pris en charge à 100%. La prise en charge intégrale des prothèses auditives dans le cadre de cette réforme est prévue, quant à elle, pour 2021.

Augmentation du prix des cigarettes et des timbres

Le prix de certaines marques de cigarettes va continuer à augmenter. La hausse sera de 10 à 15 centimes en fonction du paquet. Le prix du timbre va lui aussi gonfler. Le timbre vert s’élèvera à 97 centimes et le timbre rouge à 1,16 euros.

L’additif E171 suspendu pendant un an

L’additif E171 (dioxyde de titane) va disparaître de l’alimentation. Présent dans les bonbons, produits chocolatés, sauces ou encore plats préparés, il serait potentiellement cancérigène. Certains fabricants l’avaient déjà retiré d’eux-mêmes suite à plusieurs études le pointant du doigt.