Infos

Plus de 22 000 euros collectés pour la création d'un emoji du drapeau breton !

06 novembre 2019 à 08h09 Par Arnaud Laurenti
Le Gwenn Ha Du pourrait prochainement flotter dans tous les smartphones du monde.
Crédit photo : .BZH

Opération réussie pour l'association .BZH qui a lancé une campagne de financement participatif sur internet afin de pouvoir déposer un dossier auprès des géants du web pour la création d'un emoji du drapeau breton.

Déjà deux ans que l'association veut voir flotter le Gwenn Ha Du dans les banques d'emoji du monde entier. Une nouvelle étape a été franchie.

Une candidature au printemps 2020

En lançant sa campagne de financement en ligne, l'association .BZH souhaitait réunir les fonds et les soutiens nécessaires à la constitution d'un dossier solide à déposer auprès du consortium Unicode. Ce dernier, composé des représentants des GAFA et des principaux acteurs du numérique, décide une fois par an des nouveaux emoji à incorporer sur les différentes plateformes à travers le monde. Les critères déterminants sont les suivants : la fréquence d'utilisation de l'emoji, sa durabilité et son caractère distinctif. 

L'association avait déjà déposé un dossier en 2018 en pensant respecter ces critères, mais la candidature est toujours en suspens. En cause : un "manque de soutien des plateformes", explique le Chef de projet de #EmojiBZH. Afin de répondre aux critères de fréquence et de durabilité notamment, il faudrait qu'une plateforme comme Facebook ou Twitter prenne le risque d'intégrer le Gwenn Ha Du à sa banque d'emoji afin de démontrer l'attente des internautes en la matière "par une utilisation massive".

>> (Ré)écoutez la chronique L'Actu en Plus

En lançant sa campagne de financement en ligne, l'association qui défend l'identité bretonne sur le web a donc changé son fusil d'épaule : elle souhaite d'abord faire adopter l'emoji breton par l'un des géants du web avant la prochaine session du consortium Unicode, en 2020. Pour cela, une campagne de communication sera lancée au printemps prochain afin de démontrer l'attente et l'utilité de l'émoji. 

L'enjeu est considérable pour l'association, qui précise que le dictionnaire Unicode, et ses emoji, équipe près de 5 milliards de smartphones dans le monde. 

Après les festivals et les grands événements sportifs et culturels, le drapeau breton s'apprête donc à envahir les portables.

Un mur suspendu à Brest pour remercier les contributeurs

En à peine un mois, l'association a réussi à collecter plus de 22 000 euros auprès de plus de 600 contributeurs. Pour les remercier, l'association .BZH installera un mur suspendu de 15 mètres de long aux Ateliers des Capucins, à Brest, où seront inscrits leurs noms. L'inauguration est prévue le 4 décembre.