Qu’est-ce que la "Super Lune rose" à observer ce mardi 27 avril ?

26 avril 2021 à 11h04 par Julia Maz-Loumides

Dans la nuit du lundi 26 au mardi 27 avril, entre 3 h 30 et 5 h 30, la première "Super Lune" de 2021 pointera le bout de son nez dans le ciel ! Mais malgré son nom, cette lune ne sera ni super, ni rose. Explications.

ALOUETTE
Malheureusement, elle ne sera pas rose !
Crédit: Unsplash

Il faudra être matinal pour observer ce premier événement céleste de l’année 2021. Ce mardi 27 avril, à partir de 3 h 30, la Lune paraîtra un peu plus brillante, et un peu plus grosse que d’habitude : des différences presque imperceptibles à l’œil nu. Et malgré son nom très aguicheur, elle ne se teintera pas de rose.

Ni super, ni rose

En effet, son nom "Super Lune rose" fait uniquement référence à la période de l’année, car inspiré de la floraison printanière. L’astre n’aura également rien de "super" : ce nom est simplement employé pour désigner le moment où la lune, pleine, est à sa distance minimale avec la Terre. Cette nuit, l’écart sera de 357 300 kilomètres environ.

Si le nom de "Super Lune rose" promet un spectacle pour les amateurs d’événements célestes, il n’en sera malheureusement rien. L’œil humain ne pourra pas voir l’astre considéré comme 7% plus grand, et 30% plus lumineux.

Dates clés pour 2021

Éclipse annulaire de Soleil

Le 10 juin 2021, le Soleil disparaîtra partiellement derrière la Lune. Cette éclipse devrait commencer à 10 h 12 pour se terminer à 15 h 11. Son maximum aura lieu à 12 h 41. En France, il sera possible de voir le Soleil mordu seulement à 10% par la Lune.

Pluies de météores

Les Delta aquarides du Sud, un essaim de météorites visible chaque année de mi-juillet à mi-août et issu de la constellation du Verseau, seront au rendez-vous en 2021. À son apogée, les 27 et 28 juillet, entre 15 et 20 étoiles filantes paraderont dans le ciel toutes les heures.

Courant août, les 11, 12 et 13 du mois, ce sera au tour des Pérséides de remplir le ciel d’étoiles filantes. Des dizaines seront visibles à l’œil nu dans le ciel d’été.

En automne, les Orionides prendront le relais pour illuminer le ciel le 21 octobre, bien que cette pluie soit moins impressionnante que les deux précédentes. De même pour les Taurides, les 5 et 12 novembre, ou encore les Géminides le 14 décembre.

Entre ces deux dates, les Léonides offriront un merveilleux spectacle de dizaines d’étoiles filantes observables à l’œil nu le 17 novembre.