Quels masques filtrent le mieux ?

19 janvier 2021 à 10h42 par Arnaud Laurenti

Alors que la Haute Autorité Santé recommande le port de masques chirurgicaux ou en tissu de catégorie 1 afin de limiter les risques de propagation du variant britannique du Covid-19, on fait le point sur les différents types de masques proposés à la vente.

ALOUETTE
Crédit: Archives

FFP1, FFP2, catégories 1 et 2... Pas toujours facile de s'y retrouver dans la jungle des masques. Quels sont les éléments à vérifier ? On fait le point.

Masques de catégorie 1

Les masques de catégorie 1, désormais recommandés par la Haute Autorité de Santé, filtrent 90% des particules de 3 microns. Leur catégorie doit figurer sur l'emballage ou la notice d'information. Un cahier des charges précis a été mis à disposition des industriels. Ces masques ont notamment été mis à disposition des professionnels accueillant du public.

Les masques de catégorie 2 ont des propriétés de filtration supérieures à 70% de ces particules, ce qui semble désormais insuffisant. Il s'agit notamment de masques en tissu faits-maison.

Le gouvernement a mis en place un logo permettant d'authentifier un masque grand public et sur lequel doit figurer le nombre de lavages maximum.

logo filtration (1).jpg (37 KB)

Masques chirurgicaux

Il existe plusieurs types de masques dits "chirurgicaux" : type I (efficacité de filtration supérieure ou égale à 95%), type II ou type IIR (efficacité de filtration supérieure ou égale à 98%). Ces masques doivent répondre à la norme NF EN 14683 ou une norme étrangère équivalente. Il s'agit de masques "anti-projections", permettant de filtrer notamment les gouttelettes émises par le porteur. La durée d'utilisation moyenne d'un masque chirurgical est de 4 heures.

FFP 1,2 et 3

Concernant les masques FFP (filtering facepiece), il en existe trois types : FFP1 (filtration de 80% des aérosols), FFP2 (filtration de 94% des aérosols) et FFP3 (filtration de 99% des aérosols). Ces masques répondent à la norme NF EN 149. Les masques FFP 2 filtrent notamment 94% des particules de 0,01 à 1 micron, ce qui permet ainsi de filtrer de manière plus efficace l'air expiré et inspiré. Le masque FFP2 reste pour l'heure réservé principalement aux soignants.