Raymond Poulidor : Le dernier hommage de Saint-Léonard-de-Noblat

19 novembre 2019 à 14h40 par Clovis Canivenc

Les obsèques de Raymond Poulidor ont été célébrées ce mardi matin dans sa commune de Saint-Léonard-de-Noblat. Plus d’un millier de personnalités et d’anonymes se sont réunis pour rendre un dernier hommage au champion cycliste.

ALOUETTE
La foule était nombreuse devant la collégiale de Saint-Léonard-de-Noblat (Haute-Vienne).
Crédit: Alouette

La collégiale de Saint-Léonard-de-Noblat (Haute-Vienne) était pleine à craquer ce mardi matin pour célébrer les obsèques de Raymond Poulidor. Le champion cycliste s’est éteint mercredi dernier à l’âge de 83 ans.

L’hommage émouvant de son petit-fils

Près de 500 personnes ont assisté à la cérémonie à l’intérieur de la collégiale. Devant le bâtiment, des centaines d’anonymes étaient massés pour suivre l’hommage à Poupou sur un écran géant.

De nombreuses personnalités du monde du cyclisme étaient présentes. Bernard Hinault et Bernard Thévenet, ancien vainqueurs du Tour de France, ont notamment porté le cercueil de Raymond Poulidor.

Certains ont alors pris le micro pour lui rendre un dernier hommage, à commencer par le maire de la commune, Alain Darbon : « Raymond Poulidor vient de quitter le monde pour entrer dans la légende. Ici, à Saint-Léonard-de-Noblat, il faisait partie du quotidien des habitants. Aujourd’hui, notre ville pleure. Son palmarès et sa notoriété ne lui ont jamais fait oublier ses racines. Injustement appelé « L’éternel second » au vu de sa formidable carrière sportive au palmarès exceptionnel. Poupou était intergénérationnel, il est le premier dans nos cœurs ».

Pris par l’émotion, son petit-fils et grand espoir du cyclisme mondial, Mathieu Van der Poel, n’a pas réussi à prendre la parole. C’est donc sa mère qui a lu son message : « Cela me fait mal de savoir que tu ne seras plus jamais là pour me voir courir. Tu étais si fier d'être mon grand-père, mais moi encore plus d'être ton petit-fils. Tu es mon plus grand champion, je t'aime, on t'aime ».

« Poulidor m’a donné l’amour du Tour de France »

Daniel Mangeas, speaker officiel de la Grande Boucle pendant quarante ans, est revenu sur la carrière de celui qui aura terminé huit fois sur le podium du Tour de France, sans jamais porter le maillot jaune. « Raymond, je me souviendrai de nos bons moments partagés, de ton empathie, de ta bienveillance pour le public, les coureurs d’aujourd’hui et aussi de ton immense bonheur quand Mathieu et David (ses petits-fils) réalisaient de belles performances. Tu étais le grand-père le plus heureux et nous l’étions pour toi. Mon cher Raymond, merci pour tout. Tu vas terriblement nous manquer au départ de la prochaine saison, car chaque année nous avions le plaisir de nous retrouver. Ton sourire, ta gentillesse et ta bonne humeur seront dans nos pensées et surtout dans nos cœurs ».

Le directeur du Tour, Christian Prudhomme, lui a rendu un bel hommage à celui qui aura marqué l’histoire du cyclisme français pour toujours : « Raymond Poulidor m’a donné l’amour du Tour de France. La maxime de son premier directeur sportif, Antonin Magne, était : La gloire n’est jamais, là où la vertu n’est pas. Si Raymond était tant aimé, c’est parce que c’était un grand champion bien sûr, mais parce que c’était aussi un homme d’une grande humanité ».

La crémation est prévue dans l’après-midi dans l’intimité familiale. Le Tour de France 2020 rendra également un hommage à son champion avec le passage de la 12e étape dans la commune de Saint-Léonard-de-Noblat.