Saint-Herblain : décès d'un migrant au gymnase Jeanne-Bernard

4 octobre 2019 à 6h10 par Arnaud Laurenti

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de la mort. La victime pourrait avoir succombé à un arrêt cardio-respiratoire.

ALOUETTE
Un homme de 35 ans a été retrouvé mort jeudi matin dans le gymnase qui accueille entre 700 et 800 pe
Crédit: Archives

La situation continue de se dégrader au gymnase Jeanne-Bernard de Saint-Herblain qui accueille des centaines de migrants depuis plusieurs mois. Ces derniers vivent dans des conditions précaires.

La piste du malaise cardiaque

"Un homme de 35 ans environ a été retrouvé mort jeudi vers 10H30. Il se serait plaint de maux de ventre dans la soirée et serait resté dormir au gymnase", a rapporté à l'AFP la maire socialiste de Nantes, Johanna Rolland.

"Les premiers éléments dont on dispose disent qu'il n'y a ni traces de violences ni traces de coups donc il faut laisser l'enquête se poursuivre" pour connaître les causes de ce décès, a dit Mme Rolland.

"Selon les premières informations, il s'agirait d'un arrêt cardio-respiratoire", a pour sa part indiqué la préfecture de Loire-Atlantique, estimant qu'"entre 700 et 800 personnes" vivent dans ce gymnase de Saint-Herblain.

Ce chiffre a augmenté au fil des mois puisque déjà en mars 300 personnes y vivaient dans des conditions très précaires, installées sous des tentes à l'intérieur du gymnase et dans ses environs immédiats. Une partie d'entre eux avaient été expulsée du square Daviais, à Nantes, en février dernier.

La nouvelle de ce décès a provoqué des tensions et les forces de l'ordre sont intervenues sur place, a constaté un correspondant de l'AFP.

Ces derniers mois, associations, élus et riverains ont exprimé leur ras-le-bol et demandent l'évacuation du gymnase ainsi que la prise en charge des migrants.