Saint-Nazaire : il voulait revendre des contrefaçons de Pokemon, il écope d'une amende

3 octobre 2019 à 8h11 par Arnaud Laurenti

Le jeune prévenu avait commandé plus de 5000 produits dérivés Pokemon contrefaits venus de Chine.

ALOUETTE
Crédit: Archives

Il ne deviendra sans doute jamais le meilleur dresseur : un habitant de Chauvé, près de Pornic, a été condamné par le tribunal correctionnel de Saint-Nazaire à un mois de prison avec sursis et une grosse amende pour tentative d'escroquerie.

Des cartes et des figurines à l'effigie des petits monstres

En 2017, le prévenu a commandé 5005 articles sur un site chinois réputé pour vendre des contrefaçons dans le but de les revendre en France et faire des bénéfices. Malheureusement pour lui, les douaniers ont saisi la cargaison à son arrivée à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle.

Lors du procès, les Douanes n'ont réclamé au prévenu que 1 652 € d'amende, contrairement à Nintendo qui demandait près de 13 000 €, estimant que l'escroquerie portait préjudice à son image, notamment parce que les produits représentaient un danger pour la sécurité et la santé des consommateurs.

Finalement le tribunal a condamné le jeune homme à un mois de prison avec sursis, 1 652 € d'amende auprès des Douanes et le versement de 1 800 € à Nintendo pour atteinte aux droits d'auteur et de la marque.