SNSM : la Loire-Atlantique débloque une enveloppe de 500 000 euros

3 juillet 2019 à 14h11 par Fabienne Lacroix

Le département de la Loire-Atlantique débloque une enveloppe d’un million d’euros pour SOS Méditerranée et la SNSM, un mois après le décès de 3 sauveteurs décédés dans le naufrage de leur embarcation aux Sables d'Olonne .

ALOUETTE
Les sauveteurs de la SNSM lors de la marche blanche organisée le 10 juin 2019 aux Sables d'Olonne
Crédit: Archives

500 000 euros pour SOS Méditerranée et 500 000 euros pour la SNSM, la Société Nationale de Sauvetage en Mer.
Les élus du département de la Loire-Atlantique se sont prononcés mercredi pour l'octroi d'une aide globale d'un million d'euros pour ces 2 associations engagées dans le sauvetage en mer.

Le président du département, Philippe Grosvalet, a déclaré dans un communiqué : "On ne laisse pas mourir les gens en mer: c'est un principe de base, c'est un principe universel, c'est un principe élémentaire".

"Il suffirait de peu de choses pour que ces 2 associations ne soient pas empêchées, pour des questions financières, de poursuivre leur oeuvre", a-t-il ajouté, appelant à un "élan de solidarité" des citoyens et des autres collectivités locales.

3 sauveteurs décédés dans la tempête Miguel

Le 7 juin dernier, 3 sauveteurs de la SNSM avaient trouvé la mort en allant porter secours à un chalutier pris dans la tempête Miguel, aux Sables d'Olonne.   

Ce drame a pointé les difficultés de financement de cette association composée de 8 mille bénévoles et qui vit essentiellement grâce aux dons. 9 mille personnes ont été secourues en 2017 par les sauveteurs de la SNSM. 

Le choix de soutenir également SOS Méditerranée, association européenne créée en 2015, se justifie "face à la catastrophe humanitaire" qui se joue dans cette mer emblématique de la crise migratoire, "où près de 20.000 personnes sont mortes noyées depuis 2014", a indiqué le département, invoquant "le devoir d'assistance en mer".

(avec AFP)