Infos

Solidarité coronavirus : une application pour la garde d’enfants

19 mars 2020 à 06h35 Par Bastien Bougeard
Des Tourangeaux avaient créé une application pour des problèmes de gardes en cas de
Crédit photo : Kevin Gent | Unsplash

Alors que la question de la garde des enfants tourne au casse-tête pour certains parents depuis le 12 mars, une application développée par des Tourangeaux pourrait permettre de trouver une réponse au problème de garde. Gratuitement.

Depuis le 12 mars et l’annonce des fermetures des crèches, écoles et collèges pour ralentir l’épidémie de coronavirus, plusieurs milliers de parents s’arrachent les cheveux pour essayer de faire garder leurs enfants. Une application tourangelle, Freebulle (disponible sur IOS et Google Play), permet de s’organiser entre familles.

Trouver des nounous près de chez soi

Jennifer Champion, l’une des personnes qui a lancé cette application, détaille le dispositif : « Les parents doivent rentrer le code postal de la ville où ils veulent effectuer la garde ou bien déposer leurs enfants. Une fois cette étape franchie, les parents disponibles vont être proposés aux personnes voulant faire garder leur enfant ». Les parents n’ont plus qu’à choisir ceux qui vont accueillir leur progéniture : « Ils doivent tout de même échanger par message et dans le contexte actuel, nous leur transmettons une fiche avec des consignes sanitaires ». Les personnes qui garderont les enfants se verront créditer de "bulles" (4 bulles pour une heure de garde). « C’est un principe d’échange pour éviter l’ubérisation de la garde d’enfant », explique Jennifer Champion. « Par exemple, si j’ai quatre bulles sur mon compte et que je veux faire garder mon enfant, je les donnerai aux personnes assurant la garde. Ces dernières pourront ensuit les réutiliser pour faire garder leurs petits ».

Gratuit en raison du contexte sanitaire

Les personnes n’ayant plus de bulles sur leurs comptes, peuvent en commander et les payer via l’application. Cependant avec le contexte sanitaire l’équipe a décidé « de donner des bulles gratuitement à chaque personne en faisant la demande. Nous les donnons, car le contexte est grave », détaille Jennifer Champion. « Les personnes qui effectuent les gardes verront bien leurs heures de gardes créditées et pourront les utiliser pour prendre du bon temps une fois cette période de crise terminée ». Concernant les consignes sanitaires, l’équipe qui gère l’application rappelle les gestes barrières et les consignes d’hygiène à chaque personne. « Si jamais une des personnes qui doit effectuer une garde présente des symptômes comme de la toux ou de la fièvre, elle doit annuler sa garde ».

Une hausse des téléchargement ces derniers jours

Depuis l’annonce des fermetures des établissements scolaires, l’application qui était essentiellement active en Indre-et-Loire, a vu son activité s’étendre d’un coup sur l’ensemble du territoire national. « Nous avons senti ces derniers jours que les parents s’inquiètent, explique Jennifer Champion. Nous avons enregistré plus de 200 téléchargements. Beaucoup de parents se posent la question au-delà de 14 jours ». Deux semaines, c’est la durée maximale de l’arrêt de travail simplifié délivré pour garder ses enfants.