STX France: Le Maire compte sur un accord avec Rome fin septembre

29 août 2017 à 4h48 par Rédaction Alouette

ALOUETTE
[scald=5656:full {"link":""}]

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a assur� lundi viser un accord � la fin septembre avec l'Italie � propos du chantier naval STX France, afin de mettre fin � une nationalisation qui a provoqu� une crise entre les deux pays.

"Mon souhait et ma volont�, c'est que nous parvenions d'ici la fin du mois de septembre � un accord avec nos amis italiens sur ces chantiers navals", a d�clar� M. Le Maire � LCI, annon�ant la reprise d�s cette semaine des discussions avec son homologue transalpin, Pier Carlo Padoan.

La France a provoqu� la col�re de l'Italie en annon�ant fin juillet la nationalisation temporaire de STX France, pourtant promis � l'italien Fincantieri aux termes d'un accord �labor� lors de la pr�sidence de Fran�ois Hollande.

D�but ao�t, Paris et Rome avaient d�j� fix� la date butoir du 27 septembre, date d'un sommet entre le pr�sident Emmanuel Macron et le chef du gouvernement italien Paolo Gentiloni, pour tenter de trouver une solution "r�ciproquement acceptable".

Tout en assurant ne pas souhaiter une nationalisation d�finitive et se fixant � la place l'objectif de "la r�alisation d'un grand g�ant industriel naval europ�en", M. Le Maire a n�anmoins pris garde lundi d'exclure une telle option.

"S'il n'y a pas d'accord nous resterons dans une nationalisation", a-t-il pr�venu.

Par contraste avec les "int�r�ts strat�giques" �voqu�s dans le cas STX, en premier lieu la construction d'�l�ments de porte-avions, le ministre a exclu toute nationalisation dans le cas de l'�quipementier GM&S, autre dossier �conomique chaud des premiers mois du gouvernement Macron.

"L'Etat ne va pas nationaliser un �quipementier automobile, �a n'a aucun sens", a-t-il d�clar�.

L'�quipementier creusois, en liquidation depuis la fin juin, saura le 4 septembre si le tribunal de commerce de Poitiers valide l'unique offre de reprise, celle de l'emboutisseur GMD.

jdy/fka/cam

 

 

 

(AFP)