Tarek Boudali : "Si on a des rêves dans la vie, il ne faut pas avoir peur : faut y aller !"

28 septembre 2020 à 9h21 par Arnaud Laurenti

À l'occasion des avant-premières Alouette de "30 jours max" dimanche à Châtellerault et Buxerolles, Tarek Boudali s'est confié à notre micro. Pour sa deuxième réalisation personnelle, le comédien joue encore une fois la carte de l'humour potache, mais véhicule un message fort.

ALOUETTE
Crédit: David Koskas Axel Films Production

Tarek Boudali, José Garcia, Julien Arruti et Philippe Lacheau présentaient dimanche le film "30 jours max", deux semaines avant sa sortie dans les salles. Une comédie qui suit les péripéties d'un flic maladroit, Rayane, à qui il ne reste que 30 jours à vivre après la morsure d'un rat. Ce dernier va donc tout donner pour coffrer un redoutable dealer (José Garcia à l'écran) et ainsi inscrire son nom dans la légende.

"Ne pas vivre avec des regrets"

Si le scénario est un prétexte à une succession de situations rocambolesques et plus loufoques les unes que les autres, il cache un message on ne peut plus sérieux : celui de vivre sans regret. "Si on a des buts, des rêves dans la vie, il ne faut pas avoir peur, il faut y aller. Ne pas vivre avec des regrets, ne pas attendre le dernier moment et se dire c'est trop tard", explique Tarek Boudali, qui évoque également son parcours d'autodidacte aux côtés de Philippe Lacheau. "Je n'ai pas fait d'école de théâtre, je n'ai pas eu cette chance, mais on s'est débrouillé par nous-même, que ce soit avec Philippe Lacheau ou Julien Arruti, et on en est là aujourd'hui. Si nous on a réussi, tout le monde peut réussir".

Beau casting

Concernant le casting de "30 jours max", outre ses comparses Philippe Lacheau et Julien Arruti qu'il a choisi "car ce sont les moins chers du marché", Tarek Boudali s'est entouré de José Garcia, Chantal Ladesou, Philippe Dusquesne (le médecin) ou encore Marie-Anne Chazel (qui joue la grand-mère de Rayane). "Je ne savais pas s'ils allaient accepter, mais on a tenté en envoyant le script et ils ont dit oui, j'étais très heureux", nous confie Tarek Boudali.

Acteur-réalisateur

Pas toujours facile de porter à la fois la casquette du réalisateur et de jouer dans son propre film. "Quand je suis réalisateur, je sais où je veux aller et où je veux emmener mes comédiens et comédiennes. Mais sur mon jeu, je manque de recule, c'était donc important d'avoir une très bonne équipe technique", explique-t-il.  

"Depuis Babysitting, on a eu la chance d'avoir des films qui ont très bien marché, mais nous on essaie de garder les pieds sur terre. On reste entre copains, nous ce qu'on veut c'est faire marrer les gens et on ne se prend pas plus la tête que ça", répond Tarek Boudali lorsqu'on l'interroge sur le succès de sa première réalisation "Épouse-moi mon pote" qui passé le cap des 2 millions d'entrées au cinéma.

Pour découvrir "30 jours max" dans les salles françaises, il faudra attendre le 14 octobre prochain.

Découvrez la bande-annonce de "30 jours max" :