Tours : 7 mesures en faveur des cyclistes

4 décembre 2019 à 5h41 par Bastien Bougeard

Le collectif cycliste 37 a dévoilé 3 décembre 7 mesures pour favoriser les déplacements à vélo à Tours et dans sa proche agglomération. Ces mesures vont être présentées aux différents candidats aux élections municipales.

ALOUETTE
Le collectif cycliste 37 demande le déploiement d'un réseau de piste cyclable d'ici 2026.
Crédit: Pexels

Le sujet des déplacements à vélo s’invite dans la campagne des élections municipales à Tours et sa métropole. Le collectif cycliste 37 a révélé ce 3 décembre une série de propositions visant à faciliter les déplacements des cyclistes sur l’ensemble du territoire. Ces mesures vont être proposées aux candidats aux élections municipales.

Mise en place d’un réseau express vélo

La mesure phare de ce programme : le déploiement d’un réseau express vélo. En somme, 64 kilomètres de pistes cyclables en site propre permettant de relier les villes les plus éloignées du centre, mais aussi assurer plus de sécurité pour les cyclistes : « Nous constatons que plus nous nous éloignons du centre-ville de Tours, plus la part d’utilisation du vélo est en baisse, explique François Lafourcade administrateur du collectif cycliste 37. La volonté aussi de ce réseau est de renforcer l’intermodalité, c’est-à-dire favoriser les déplacements à vélo, mais aussi avec les transports en commun. » 


Capture.JPG (71 KB)


Le coût de ce projet n’est pas chiffré pour le moment, mais le collectif cycliste souhaite le voir mis en place à l’horizon 2026. 

Des propositions à destination des candidats aux élections municipales

Parmi les autres mesures proposées par le collectif qui regroupe près de 1 000 adhérents, une révision des règles de circulations est demandée. Le collectif cycliste 37 souhaite voir la vitesse maximale pour les voitures abaissées à 30 kilomètres par heure dans l’ensemble de la métropole. Une généralisation des doubles sens cyclable est également demandée. L’ensemble de ces mesures doit permettre aux cyclistes de circuler de manière plus sécurisée et favoriser le développement des déplacements à vélo. Ces différentes propositions vont être adressées aux candidats aux élections municipales.