Tours : des pompiers boycottent le discours du maire pour la Sainte-Barbe

9 décembre 2019 à 5h48 par Bastien Bougeard

Le 7 décembre, les pompiers d’Indre-et-Loire célébraient la Sainte-Barbe dans la cour du collège Anatole-France. Alors que le maire de Tours prenait la parole, ils ont quitté la cour du collège. L’action a été abondamment relayée sur les réseaux sociaux.

ALOUETTE
Des pompiers Tourangeaux ont quitté la célébration de la Sainte-Barbe alors que le maire de Tours pr
Crédit: Archive

Il y a un an lors de la Sainte-Barbe, les pompiers de Cholet avaient tourné le dos à des élus pour protester contre un manque d’effectif. En 2019, les pompiers d’Indre-et-Loire ont quitté la cérémonie. Alors qu’ils célébraient la Sainte-Barbe ce samedi 7 décembre, des pompiers ont quitté la cérémonie lorsque le maire de Tours Christophe Bouchet prenait la parole. 

Le maire de Tours est resté coi et un malaise a saisi l’assistance selon le quotidien La Nouvelle République. La vidéo a été visionnée plus de 110 000 fois dans le week-end. Les pompiers d’Indre-et-Loire sont en grève depuis cinq mois pour dénoncer un manque d’effectif ainsi qu’une dégradation des conditions de travail. 

« 82 professionnels pour 11 000 interventions »

Avant cette action surprise, un représentant du personnel avait pu s’exprimer au micro. Dans son discours d’une dizaine de minutes, ce dernier a dénoncé une mauvaise organisation du SDIS (service départemental d’incendie et de secours) d’Indre-et-Loire : « Il fonctionne sur un modèle sclérosé, âgé d’au moins 40 ans. » Anthony Moreau a également dénoncé un manque de moyen humain face à l’augmentation du nombre d’interventions : « Nous sommes 82 professionnels pour 11 000 interventions. » Le représentant du personnel a aussi demandé une augmentation des moyens financiers accordés aux pompiers.