Uber annonce son arrivée à Marseille, Strasbourg et Nantes

8 juin 2015 à 13h26 par Rédaction Alouette

ALOUETTE

Uber, leader mondial des voitures de transport avec chauffeur (VTC), a annonc� lundi son arriv�e � Marseille, Strasbourg et Nantes, affirmant poursuivre "sereinement" son d�veloppement en France malgr� les controverses et ennuis judiciaires.

Le g�ant californien, qui capitalise sur sa populaire application mobile mettant en relation passagers et chauffeurs, a en outre d�cid� d'aborder ces trois nouveaux march�s avec son service � prix cass�s UberPOP, controvers� car les conducteurs ne sont pas des professionnels mais de simples particuliers.

UberPOP a valu � Uber une condamnation � 100.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Paris fin 2014. La soci�t� a fait appel. Le pr�fet du Nord l'a interdit fin mai pour "concurrence d�loyale" vis-�-vis des VTC et taxis, une profession ulc�r�e par le d�veloppement de cette activit�.

La Cour de cassation examine en outre une question prioritaire de constitutionnalit� (QPC) sur ce sujet mais ne l'a pas encore transmise au Conseil constitutionnel.

Dans ces trois villes, "on a d�cid� de lancer uniquement UberPOP qui met en relation des particuliers, �videmment ce n'est que le d�but, et souvent UberPOP est une belle voie vers la professionnalisation" des chauffeurs, a affirm� � l'AFP Alexandre Molla, directeur g�n�ral expansion d'Uber France.

Selon lui, "une offre VTC devrait suivre dans les semaines ou les mois qui arrivent". La loi impose aux chauffeurs VTC de suivre une formation de 250 heures.

Ces lancements, alors qu'Uber �tait d�j� disponible � Paris, Lyon, Lille, Toulouse, Bordeaux et Nice, montrent que l'"on poursuit sereinement notre croissance en France sur un march� qui a un �norme app�tit pour notre produit", a avanc� M. Molla.

Selon lui, "� Marseille, c'est quasiment 100.000 personnes qui avaient ouvert l'application ces derniers mois" sans pouvoir b�n�ficier du service. "Nantes, c'est 12.000 et Strasbourg, c'est 8.000".

En France, Uber - valoris� � quelque 50 milliards de dollars selon la presse am�ricaine - revendique plus d'un million d'"utilisateurs r�guliers" pour son application, dont 400.000 qui recourent � UberPOP.

A la suite de l'annonce de l'expansion d'Uber lundi, une trentaine de chauffeurs de taxis ont p�n�tr� en milieu de journ�e dans un h�tel de Nantes o� la soci�t� avait pr�vu d'organiser une op�ration de recrutement, a constat� une journaliste de l'AFP.

"UberPOP = travail dissimul', pouvait-on lire sur des tracts coll�s par les chauffeurs sur leurs voitures. Les taxis ont demand� au pr�fet de Loire-Atlantique de prendre un arr�t� d'interdiction des activit�s d'Uber � Nantes, et une d�l�gation devait �tre re�ue � 14H00 en pr�fecture.

A Strasbourg, les chauffeurs de taxis ont appris par les m�dias l'arriv�e d'Uber et n'ont pas eu le temps de se concerter sur des actions de protestation.

tq-asl-ab/cb/ed

 

(AFP)