Infos

Une liaison maritime entre Noirmoutier et Pornic

29 mars 2021 à 20h48 Par Denis Le Bars
Crédit photo : Evasion

Le projet lancé il y a quatre ans va enfin voir le jour ces prochains mois. Un navire à passager va relier cet été la côte de Jade à l'île de Noirmoutier.

Thomas Labis est le patron d'Evasion, le navire à passagers basé à Pornic. Son projet d'ouvrir une liaison maritime entre la station de Loire-Atlantique et Noirmoutier devrait voir le jour cet été, peut-être avant. Entretien:

C’est un projet qui va enfin pouvoir se réaliser pour vous ?

Tout à fait, oui. Pour être exact, j’ai acheté le bateau en novembre 2016. On a démarré la traversée en avril 2017, et puis elle a été suspendue. Depuis 4 ans, on a lutté pour essayer d’avoir une place dans le port de l’Herbaudière. Cette année enfin, on a réussi à nous trouver une place. Selon la situation sanitaire, si tout rentre dans l’ordre pour cet été, les traversées pourront se faire tous les jours.

Initialement, le projet était de rejoindre l’estacade de la plage des Dames à Noirmoutier, au Bois de la Chaize. Pourquoi ça n’a pas pu se faire ?

Il y a une très belle estacade qui a été refaite à Noirmoutier mais elle n’est pas du tout accessible pour les bateaux. Pour accoster, débarquer et embarquer les passagers, j’ai estimé que c’était trop dangereux. Le nouveau maire de Noirmoutier-en-l’île m’a rejoint dans ce sens en disant qu’on ne pouvait pas débarquer sereinement des passagers sur cet embarcadère et que l’aménager susciterait des frais trop important. Il envisageait plutôt de me trouver une solution dans le port de l’Herbaudière. Ce n’était pas chose simple parce qu’il y a beaucoup de bateaux et pas beaucoup de places. Cette année, ça y est, on a réussi enfin à trouver une place pour que je puisse faire ces traversées.

Quelles sont les caractéristiques de l'Evasion ?

C’est un navire à passagers. Il est long de 17 mètres et fait 4,50 mètres de large. Il peut embarquer en situation normale, hors crise sanitaire, 60 passagers. C’est un bateau qui affiche une vitesse moyenne de 10 nœuds. La durée de traversée devrait être d’environ une heure un quart pour rejoindre Pornic à Noirmoutier.

À quand les premières traversées ?

On travaille énormément avec la CCI qui est gestionnaire du port de l’Herbaudière pour être sûrs de pouvoir accueillir en toute sécurité les passagers tous les jours de juillet et août. Mais si tout est en place plus tôt, on pourrait tout à fait commencer à proposer, en fonction de la demande et en fonction de la situation sanitaire, des traversées sur les gros week-ends de mai par exemple, voire éventuellement les vacances de Pâques qui arrivent. Ce serait du bonus mais ça, c’est avec un point d’interrogation pour le moment.

L’avantage d’une telle traversée ?

Noirmoutier est une île qui est très visitée l’été et il y a un fort engorgement de voitures. La première problématique, ce sont les bouchons. De pouvoir faire cette traversée en bateau, ça permet, sans avoir à prendre son véhicule, sans être dans les bouchons, de pouvoir directement accéder à cette île et en beaucoup moins de temps qu’en voiture l’été.

C’est surtout un public qui va de Pornic vers Noirmoutier ?

Non, on va rechercher aussi un public de Noirmoutier. Il y a des Noirmoutrins qui veulent venir du côté de Pornic. Il faut savoir qu’on a la chance à Pornic, par exemple, de bénéficier d’un casino, d’un golf, d’une thalasso. Chose qui ne sont pas présentes sur l’île de Noirmoutier. Il y a donc forcément des gens qui vont vouloir chercher à venir aussi sur la côte de Jade. On va, à la fois, emmener des gens côté Pornic vers Noirmoutier, et puis dans la foulée aussitôt, on ramènera des gens du côté dans l’autre sens. Ces personnes passeront la journée à Pornic ou à Noirmoutier et on les ramènera le soir.

Les tarifs ?

Pour un adulte, l’aller-retour dans la journée sera de 25 euros, l’aller simple sera de 15 euros. Il y aura des tarifs dégressifs pour les enfants, pour les personnes handicapées et pour les groupes.

Une navette sera prévue à l’arrivée des passagers au port de l’Herbaudière ?

On en train de mettre ça en place avec la municipalité de Noirmoutier. L’objectif c’est de caler le « Gratibus » sur les horaires du bateau pour que les passagers puissent rejoindre les différents endroits de l’île de Noirmoutier. Je vais aussi travailler en relation avec des loueurs de vélos pour que les passagers aient la possibilité de récupérer un vélo directement à la sortie du bateau et de ramener le vélo au bateau le soir. Plusieurs possibilités s’offrent aux gens. La possibilité pour eux aussi de découvrir l’Herbaudière. Les loueurs de vélos ont mis en place des cartographies pour que les gens puissent se repérer directement sur l’île, plusieurs boucles s’offrent à eux.

Vous prévoyez combien d’allers-retours par jour ?

Dans un premier temps, on met en place un aller-retour le matin et un aller-retour le soir. Et puis, on réagira et on s’adaptera en fonction de la demande. S’il y a beaucoup plus de demandes, on viendra doubler, voir même tripler les allers-retours.

 

(Entretien restranscrit par Mikaël Le Gac)