"Vite ma dose !" : un site internet pour trouver rapidement un rendez-vous vaccinal

2 avril 2021 à 13h35 par Julia Maz-Loumides

Le site indépendant "CovidTracker", créé par un jeune ingénieur en informatique, Guillaume Rozier, vient de lancer un nouvel outil : "Vite ma dose !". L’objectif : trouver rapidement un rendez-vous pour se faire vacciner, près de chez soi.

ALOUETTE
Crédit: Archives

Alors que la campagne de vaccination bat son plein en France, des personnes éligibles rencontrent parfois d'importantes difficultés à trouver un rendez-vous pour leur première injection, notamment près de chez elles. Face à ce constat, des initiatives individuelles ont été lancées. L’une d’elles : Vite ma dose !.

"Vite Ma Dose ! est un outil de CovidTracker permettant de détecter les rendez-vous disponibles dans votre département afin de vous faire vacciner (sous réserve d’éligibilité). Pour l’instant, seule la plateforme Doctolib est supportée. Vite Ma Dose ! n’est pas un outil officiel, n’est pas exhaustif et ne remplace par une recherche manuelle", précise le site.

Une détection par département

Vite ma dose ! est un outil mis en place sur le site indépendant "Covid Tracker", créé il y a un an et qui répertorie les chiffres de l’épidémie de Covid-19. C’est Guillaume Rozier, ingénieur en informatique de 24 ans, qui a lancé ce site pour comprendre la situation sanitaire en France. Son travail, par ailleurs bénévole, consiste à récupérer les chiffres et les mettre en lumière.

Dans cette optique, il a également créé "VaccinTracker", fin décembre, pour rendre compte de l’évolution de la campagne vaccinale. Pour exemple, ce vendredi 2 avril, ses données indiquent une proportion de 12,74 % de Français qui ont reçu "au moins une dose de vaccin" et 4,26 % "ont reçu les deux doses". Il resterait à vacciner "au moins 47,26 % des Français avant d’atteindre un taux de vaccination de 60 %". Les données ne s’arrêtent pas là : sur le site, il est possible de voir les chiffres par type de vaccin, par âge, ou encore par EHPAD.

Une plateforme jugée suffisamment sérieuse pour qu’une relation se soit créée entre lui et le ministère de la Santé : il échange régulièrement des données avec le gouvernement.

Ainsi, Vite ma dose ! se veut être un outil d’aide à la recherche. La page se présente ainsi : un menu déroulant permet de choisir son département, puis, le site affiche une liste de résultats.

Ces derniers sont répartis en deux catégories : "Rendez-vous Doctolib trouvés", si une date est disponible dans un des centres, ou "Autres centres sur Doctolib", si aucun rendez-vous n’est pas détecté. "Mais nous vous conseillons néanmoins de parcourir les liens, au cas où", précise la page.

"En voulant inscrire des proches éligibles pour leur première vaccination, j’ai constaté que c’était compliqué de trouver un rendez-vous. C’est dommage car, des rendez-vous, il y en a des disponibles, mais les gens n’arrivent pas à les trouver ", raconte Guillaume Rozier.

La question des données

Sur Vite ma dose !, pas de données personnelles à rentrer, simplement son département. Le site nous renvoie d’un simple clic sur la plateforme de rendez-vous Doctolib. Cet outil se veut être une sorte d’annuaire des rendez-vous pour se faire vacciner, rangés par département. "L’algorithme que nous avons créé va scanner régulièrement le site pour trouver des rendez-vous", explique son créateur.

Dans un post sur son compte Twitter, Guillaume Rozier a interpellé ce jeudi 1er avril le site "Keldoc", qui permet également la prise de rendez-vous en ligne avec des docteurs. Pour l’heure, Vite ma dose ! ne renvoie que sur le site Doctolib, mais le jeune ingénieur semble vouloir étendre son catalogue avec KelDoc, Maiia et Clickdoc.

CovidListe

Si Vite ma dose ! renvoie uniquement vers des rendez-vous existants, parmi les créneaux des différents centres de vaccination, un autre site indépendant propose de bénéficier des "doses de fin de journée". Lancé le mardi 30 mars, CovidListe est un outil encore récent qui ressemble à une page d'"inscription".

"CovidListe est une application gratuite permettant d’être alerté lorsqu’une dose de vaccin est disponible près de chez vous […] Lorsqu’un patient rate un rendez-vous, le flacon déjà ouvert doit être consommé rapidement. CovidListe permet de faciliter l’accès à une liste de volontaire pour des centres de vaccination", explique un texte sur la page d’accueil du site.

À la différence de Vite ma dose !, cet outil ne s’adresse pas uniquement aux personnes éligibles. Le procédé est un peu plus long : il faut remplir un formulaire pour entrer dans la liste des volontaires. C’est là que se pose la question des données personnelles. CovidListe ne renvoie pas vers un "site officiel" mais se veut être l’intermédiaire entre les centres de vaccinations et les volontaires. Ainsi, pour rejoindre la liste, il faut entrer son nom, prénom, date de naissance, adresse, e-mail et numéro de téléphone.

"En vous inscrivant à CovidListe, vous acceptez que vos données soient partagées avec les centres de vaccination partenaires. Si vous vous êtes inscrit et souhaitez supprimer vos données, merci d’écrire à hello@covidliste.com", précise le site.

Sur CovidListe, le suivi de vaccination est également une problématique à soulever. Quid d’un volontaire qui serait appelé par deux centres à quelques minutes d’intervalle ? Peut-il enchaîner les rendez-vous avec un même compte ? Le jeune site doit encore peaufiner sa structure, mais pour Guillaume Rozier, il est un outil complémentaire à Vite ma dose ! :

"Je discute avec les créateurs de CovidListe, que je soutiens à 100%. C’est un super outil, créé par des bénévoles aussi, sur lequel ils travaillent pour bien le structurer. Ils vont pouvoir mettre en relation des gens qui souhaitent être vaccinés, et des centres qui ne veulent pas gaspiller. Dès que leur site sera terminé - il vient de sortir - il y aura très probablement un lien entre les deux".

Ces deux outils souhaitent, chacun à leur manière, faire avancer la campagne de vaccination. Pourtant, ils sont à l’initiative d’individus indépendants. Sur le Twitter de Guillaume Rozier, les premiers commentaires ne se font pas attendre : "Merci ! Je viens de trouver un rdv pour mon beau-père diabétique, Doctolib ne faisait pas apparaître tous les centres du département !".