Vitesse : stop au relachement en Haute-Vienne

23 juin 2020 à 8h05 par Thierry Matonnat

Après la multiplication des infractions graves du code de la route plus particulièrement liées à de grands excès de vitesse, le préfet de la Haute-Vienne condamne fermement ces comportements inacceptables et appelle à la prudence et à la responsabilité. Le département déplore 2 morts et près d'une dizaine de blessés graves en moins de dix jours.

ALOUETTE
Un automobiliste pris à 191 km/h au lieu de 80 à Saint-Brice-sur-Vienne
Crédit: Facebook | Gendarmerie de la Haute-Vienne

111 km/h au dessus de la vitesse autorisée

Dimanche 21 juin, un automobiliste a été contrôlé à 191 km/h au lieu de 80 sur la Départementale 675 à Saint-Brice-sur-Vienne par la brigade motocycliste de Bellac. Un très grand excès de vitesse : le conducteur roulait à 111 km/h au dessus de la vitesse maximale autorisée. Son permis lui a été retiré sur le champ et sa voiture a été confisquée. Il devra en outre comparaître devant le tribunal.

Comportement inacceptable

Ce matin dans un communiqué, le préfet de la Haute-Vienne réagit et "condamne fermement le comportement inacceptable de ces usagers de la route qui met en danger des vies et peut donner lieu à des situations familiales tragiques".

Sanctions et conséquences

Le préfet rappelle que les auteurs de ces infractions graves s’exposent à une répression avec de lourdes conséquences :
• rétention du permis de conduire jusqu’à 6 mois,
• interdiction de repasser le permis de conduire pendant 2 ans,
• mise en fourrière du véhicule pendant 7 jours avec frais de mise en fourrière du véhicule,
• en cas d’accident, exclusion de la prise en charge des dommages par les assurances.

Appel à la responsabilité et à la prudence

Depuis le début de l’année, le département de la Haute-Vienne déplore un lourd tribu sur les routes. Les forces de l’ordre restent mobilisées pour lutter contre l’insécurité routière. Le préfet appelle à la responsabilité et à la prudence des usagers de la route et les invite à respecter strictement le code de la route pour éviter les drames.

prefet87sr.jpg (796 KB)

Le préfet Seymour Morsy lors d'une opération de Sécurité Routière à Limoges.