Volley : Ngapeth arrêté au Brésil pour harcèlement sexuel

10 décembre 2019 à 8h02 par Fabienne Lacroix

Une femme accuse la star de l’équipe de France de volley de lui avoir notamment giflé les fesses lors d’une soirée dimanche à Belo Horizonte, dans le sud du Brésil. L’ancien joueur de Poitiers et Tours parle d’un malentendu.

ALOUETTE
Crédit: DR

De nouveaux ennuis judiciaires en perspective pour Earvin Ngapeth. Le joueur de Kazan, formé à Poitiers, a été arrêté lundi dans le sud du Brésil alors qu’il disputait le Mondial des clubs avec son club de Kazan.

Le joueur, âgé de 28 ans, est visé par une plainte émanant d’une femme de 29 ans. Cette dernière a déclaré aux forces de l’ordre avoir reçu une fessée du joueur alors qu’elle se trouvait dans une salle de spectacle avec son compagnon et un ami.

Selon les déclarations de l’avocat du joueur à l’AFP, Earvin Ngapeth aurait confondu une de ses amies avec la victime.  Le joueur, qui s’est aussitôt excusé, évoque un malentendu.

Antécédents judiciaires

La justice brésilienne doit se prononcer ce mardi sur le sort d’Ngapeth, déjà passé plusieurs à plusieurs reprises par la case judiciaire.

En 2016, il avait été condamné à 3 mois de prison avec sursis pour avoir frappé un an plus tôt un contrôleur de la SNCF. IL avait ensuite été relaxé en appel.

Il avait également été relaxé en juin 2017 par la Cour d'appel de Montpellier pour une rixe survenue dans une boîte de nuit au cours de l'été 2013.