Infos

ZEvent 2020 : les gamers se mobilisent pour Amnesty International

15 octobre 2020 à 07h00 Par Julia Maz-Loumides
Le ZEvent accueillera une quarantaine de streamers pour cette édition 2020.
Crédit photo : Capture d'écran | Twitter

Le ZEvent, plus grand évènement caritatif organisé sur la plateforme Twitch, revient cette année en association avec Amnesty International. En 2019, les streamers avaient récolté plus de 3,5 millions d’euros en un week-end pour l’Institut Pasteur. Rencontre avec le Joueur du Grenier et LRB.

Le ZEvent reprend du service en cette année particulière ! Après le succès de l’édition 2019 au cours de laquelle le live caritatif avait récolté plus de 3,5 millions d’euros pour l’Institut Pasteur, les streamers reviennent plus motivés que jamais. Cette année, les dons seront reversés à Amnesty International. Une quarantaine de gamers, travaillant sur la plateforme Twitch et parfois YouTube, se retrouveront les 16, 17 et 18 octobre 2020 pour 50 h de lives intenses.

Se réunir pour la bonne cause

Frédéric Molas, aka Le Joueur du Grenier sur YouTube, est l’un des invités de ce ZEvent. Sa chaîne regroupe près de 3,5 millions d'abonnés et sa notoriété n’est plus à faire dans le monde du gaming. Déjà présent lors de l’édition 2019, durant laquelle il avait récolté environ 175 000 euros à lui seul, le Youtubeur a accepté de revenir cette année malgré des conditions sanitaires difficiles. "Je me suis demandé si ce n’était pas un peu dangereux, explique-t-il, mais faire cet évènement à distance, en ligne finalement, c’est ouvrir la boîte de Pandore. Les streamers sont casaniers, si on le fait une fois en ligne ça aurait été la mort de cet évènement qui veut regrouper physiquement les streamers. J’ai fait un test PCR, je suis négatif, et on va tous respecter les gestes barrières".

Chacune des 86 personnes mobilisées pour l’évènement se fait tester en amont, créant ainsi une "bulle" comme pour les matchs de NBA. Sur place, les streamers restent ensemble, jouent ensemble et dorment ensemble dans le même hôtel. Les deux organisateurs, Zerator et Dach, rappellent que "toute sortie est définitive" lors de l’évènement : pas d’oubli de matériel possible ! Et cette année probablement pas de câlins à profusion pour fêter les grosses donations ou pour célébrer la joie d'un palier de dons. "Il y a des gens à risques, je pense à Etoiles, on va essayer de ne pas le tuer ! Ce sera beaucoup plus chill cette année", précise avec humour Frédéric Molas.

Un évènement plus tranquille mais qui ne perd pas de vue son objectif : aider une association. Pour le streamer Sakor Ros, aka LRB, membre d’une équipe de e-sport tourangelle nommée Team Solary, se rendre disponible pour le ZEvent est essentiel : "C’est un évènement qui me tient à cœur. C’est l’occasion de montrer aux gens que les gamers ne sont pas que des geeks regroupés dans leur cave qui jouent et qui sont obèses. Ici, on essaye de faire changer les choses !".

Pourtant, cette année, les chiffres risquent d’être moins bons que l’an passé. Avec plus de 3,5 millions d’euros récoltés pour l’Institut Pasteur, les créateurs Zerator et Dach avaient pulvérisé le record de dons sur un live Twitch. Pour Le Joueur du Grenier, les chiffres "ne seront pas aussi bons. Il manque des gros noms à cause du Covid donc je ne pense pas qu’on réussira l’exploit de l’an dernier. Mais quel que soit le montant, ce sera toujours aussi bien pour l’association".

Ce qui compte également : l’ambiance. "Dans le train en arrivant à Montpellier, le soir, quand on mange ensemble le midi, quand on passe les paliers de dons, 1 million, 2 millions… Tout le monde est surchauffé, c’est vraiment sympa", décrit le Youtubeur.

« Donation goal » : des dons contre des actions

Lors du ZEvent, chaque streamer lance un live sur la plateforme de diffusion Twitch et sur laquelle il discute avec sa communauté, joue à des jeux divers ou montre des moments de vie sur place. Le but : proposer un contenu varié et récolter le plus de dons possible pour alimenter la cagnotte commune de l’évènement.

Pour inciter à donner, les streamers n’hésitent donc pas à donner de leur personne avec des "donation goal" : si un palier de dons est atteint, une action se déclenche. Pour exemple, LRB, le tourangeau, se teindra les cheveux en rose à un certain montant : "On a prévu plein de surprises ! On va organiser deux tournois aussi, et profiter de l’évènement pour rencontrer plein de monde qu’on ne connait pas forcément".

Pour Frédéric Molas, les objectifs sont fixés en lien avec sa chaîne YouTube. À partir d'un certain montant, Le Joueur du Grenier a prévu de sortir un épisode spécial Noël de l'une de ses émissions phares "Le Club JDG" (qui reprend les codes du Club Dorothée). Le YouTubeur évoque également la diffusion en direct du teaser de la vidéo des 11 ans de sa chaîne. De quoi donner envie aux nombreux spectateurs et fans du JDG. La communauté du breton est plutôt "vieillissante", s'amuse ce dernier. "Je ne suis pas un streamer très excité, il y a plutôt une ambiance posée chez moi. Et l’avantage, vu que ce sont des gens un peu plus âgés qui me regardent, c’est qu’ils ont plus de moyens et peuvent se permettre de donner un peu plus à des associations !". Le message est lancé.