Plusieurs croix gammées peintes sur des bâtiments en Creuse

26 avril 2022 à 12h00 par Thierry Matonnat

Des tags représentant des croix gammées ont été découverts dans deux communes du sud de la Creuse au lendemain des résultats du deuxième tour de l’élection présidentielle. Les maires de Saint-Pardoux-Morterolles et Saint-Pierre-Bellevue ont déposé plainte.

Gendarmerie de la Creuse
Gendarmerie de la Creuse
Crédit: Alouette | Thierry Matonnat

Ce lundi 25 avril, les habitants des communes creusoise de Saint-Pardoux-Morterolles et Saint-Pierre-Bellevue ont eu la stupeur de découvrir que des croix gammées avaient été peintes sur les façades de leur mairie. Des panneaux de signalisation et même les volets de la maison d’accueil familial pour personnes âgées de Saint-Pardoux-Morterolles ont subi le même type de « marquage ».

Actes intolérables

Les maires des deux communes concernées ont déposé plainte. Ils craignent que ces « actes intolérables » soient en lien avec les résultats du deuxième tour de l’élection présidentielle. Une sorte de réaction à la montée du vote en faveur de la candidate du Rassemblement National : Marine Le Pen a obtenu des scores de plus de 50% sur ces deux communes.

Montée de l’extrême droite

En Limousin, c’est en Creuse que le Rassemblement National a obtenu son meilleur score avec près de 48% des suffrages pour Marine Le Pen contre 52% pour Emmanuel Macron. Une montée inédite du vote en faveur de l’extrême droite que l’on retrouve  dans 112 des 256 communes du département de la Creuse à l'issue du scrutin de dimanche dernier.