Wilfried Schwartz condamné à six mois d’inéligibilité

20 septembre 2022 à 15h40 par Maëva Bossard

Le maire de La Riche (Indre-et-Loire), a été condamné à six mois d’inéligibilité et 3 000 € d’amende par la cour d’appel pour avoir giflé son ancien directeur de cabinet en 2021.

Wilfried Schwartz condamné à six mois d’inéligibilité
Crédit: Illustration Pexels

Ce mardi 20 septembre, l'ancien président de Tours Métropole Wilfried Schwartz a été condamné pour avoir giflé son ex-directeur de cabinet à six mois d'inéligibilité par la cour d’appel d’Orléans qu’à 3.000 euros d'amende, confirmant le jugement en première instance.

La cour d’appel a bien réaffirmé la décision du tribunal judiciaire de Tours en décembre 2021. En revanche, elle n'a pas suivi les réquisitions du parquet général, qui réclamait quatre mois de prison avec sursis et trois ans d'inéligibilité contre l'élu.

Aussi bien en première instance comme en appel, M. Schwartz a été reconnu coupable de "violences volontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail inférieure à huit jours par une personne dépositaire de l'autorité publique". L’ancien président de Tours Métropole avait infligé une gifle à son ancien directeur de cabinet, dans son bureau de la métropole, le 23 juin 2021.

Il reste désormais cinq jours à Wilfried Schwartz pour se pourvoir en cassation. S'il ne le fait pas, il devra renoncer à ses mandats.

"Pour M. Schwartz, cela signifie a priori la fin de son engagement politique. Il y a une déception très forte. Il y a une question qui se pose : il y a encore un recours extraordinaire, avec le pourvoi en cassation", a réagi l'avocat de l'élu, Me Jacques Sieklucki.

Maire divers gauche de La Riche en Indre-et-Loire, M. Schwartz est actuellement vice-président de Tours Métropole et conseiller départemental d'Indre-et-Loire.

"La question peut se poser de savoir s'il est juste de mettre un terme, par une telle décision, à un engagement politique de plusieurs années (...) pour des faits qui sont contestés", a-t-il ajouté à l'issue de l'audience.

(Avec AFP)