Accident mortel à la centrale de Cordemais : trois enquêtes ouvertes

24 novembre 2021 à 12h02 par Alexandrine Douet

Après la mort d’un ouvrier lundi, il s’agit de faire toute la lumière sur les circonstances du drame.

La centrale thermique de Cordemais théâtre d'un drame lundi après-midi
La centrale thermique de Cordemais théâtre d'un drame lundi après-midi
Crédit: Wikimedia Commons | Liberliger | C.C 4.0

Ce sont la gendarmerie de Saint- Étienne-de-Montluc, l’inspection du travail ainsi que le comité social et économique de l’usine qui ont ouvert ces enquêtes. Les gendarmes ont effectué les constations dès lundi après le décès du salarié. La victime était un père de famille âgé de 46 ans, qui travaillait pour Bouygues énergie et services, un prestataire habituel d’EDF. Le quadragénaire est mort écrasé après la rupture d’une tuyauterie alors qu’il effectuait des travaux de soudure. L’un de ses collègues a lui été grièvement blessé. Une équipe d’experts tentera de déterminer s’il y a eu ou non une faute.

Dès le lendemain, un comité social et économique (CSE) extraordinaire s’est tenu au sein de la centrale. Selon le quotidien « Ouest-France » ce mercredi, des représentants du personnel, de l’employeur EDF et de l’inspection du travail composeront la commission d’enquête qui tentera de comprendre pourquoi la tuyauterie est tombée sur l’ouvrier et pourquoi il se trouvait en dessous.
L’inspection du travail va également lancer une troisième enquête.

Six employés témoins de la scène, choqués avaient été pris en charge après l’accident. Une cellule de soutien psychologique a d’ailleurs été mise en place au sein de la centrale.