Deux-Sèvres : un opposant aux réserves de substitution est décédé

27 mars 2022 à 16h06 par Morgan Juvin

Un homme d'une soixantaine d'années, qui participait ce week-end à la mobilisation des opposants aux retenues d’eau à la Rochénard, en Deux-Sèvres, a succombé à un malaise dans la nuit de samedi à dimanche.

pompiers
Crédit: Archives

Le sexagénaire, participant au "Printemps maraîchin", une mobilisation d'opposants à un vaste projet d'irrigation agricole dans le Marais poitevin, "est décédé des suites d'un malaise durant la nuit, les pompiers intervenus très rapidement sur place n'ont pas pu le réanimer", a indiqué dimanche la préfecture des Deux-Sèvres à l'AFP.

Selon Julien Le Guet, le porte-parole du collectif Bassines Non Merci, organisateur de cette mobilisation mêlant manifestations, débats et fêtes de vendredi à dimanche, l'homme qui "dormait dans un camion autour du site, est revenu pour souffler un peu sans manifester son mal-être à personne, et est tombé d'une chaise autour d'un brasero", vers les 4h00 du matin dimanche. "C'est très vraisemblablement un malaise cardiaque", a ajouté M. Le Guet, qui indique avoir porté, en vain, les premiers secours avec d'autres participants, avant l'arrivée rapide des pompiers.

La veille, une manifestation d'opposition aux projets de "méga-bassines", ces réserves d'eau géantes dédiées à l'irrigation agricole, avait réuni entre 5.000, selon la préfecture, et 7.000 personnes, selon organisateurs. Des heurts entre gendarmes et manifestants ont émaillé la mobilisation, sans faire de blessés. 

Les "bassines", des excavations recouvertes d'une membrane plastifiée, doivent être alimentées par les cours d'eau et nappes phréatiques en hiver pour servir l'été à des agriculteurs irrigant lorsque la ressource manque. Mais ces dernières années, l'opposition à ces projets s'est cristallisée dans les Deux-Sèvres, notamment à Mauzé-sur-le-Mignon où a été creusée la première des seize retenues prévues sur le bassin de la Sèvre niortaise, crucial pour l'alimentation du Marais poitevin.

 

(avec AFP)