Infos

Brest Atlantiques : Le duo Cammas - Caudrelier attendu à Brest mercredi matin

03 décembre 2019 à 10h54 Par Clovis Canivenc
Le Maxi Edmond de Rothschild vole vers l'arrivée de la Brest Atlantiques.
Crédit photo : Yann Riou / PolaRYSE / GITANA SA

À la faveur d’une trajectoire directe jusqu’à Brest, le Maxi Edmond de Rothschild de Franck Cammas et Charles Caudrelier fonce vers l’arrivée. Les deux skippers sont attendus mercredi au petit matin.

Il faudra sans doute se lever tôt pour voir l’arrivée de Franck Cammas et Charles Caudrelier à Brest. Les deux skippers devraient boucler la Brest Atlantiques dans la nuit de mardi à mercredi. Soit 30 jours après le départ, donné depuis la cité du Ponant le 5 novembre dernier.

Plus de 1 600 miles d’avance

Leur avance ne laisse plus de place au doute, ce sont bien eux qui vont l’emporter. Alors que François Gabart (Trimaran Macif) espérait encore rattraper son retard vendredi dernier, le Maxi Edmond de Rothschild a profité d’une trajectoire directe jusqu’à Brest pour accroître son avance.

Ce mardi matin, il se situe plus 1 600 miles devant ses deux concurrents. Le Trimaran Macif (François Gabart/Gwénolé Gahinet) et Actual Leader (Yves Le Blevec/Alex Pella) ont dû contourner l’anticyclone des Açores alors que le leader n’a pas eu à le faire en se plaçant à l’avant d’une dépression. Résultat, Franck Cammas et Charles Caudrelier sortent de 24 heures à plus de 30 nœuds de vitesse moyenne.

« Le seul truc qui pourrait ne pas nous faire gagner serait de ne pas finir »

Leur allure devrait ralentir à l’approche de Brest et quelques virements de bord sont à prévoir puisque le vent va basculer à l’est. « On est devant le front, avec une mer qui n’est pas très bonne, parce qu’il y a du vent d’est en Espagne, si bien qu'on ressent cette houle de face, du coup, on y va mollo, parce que le seul truc qui pourrait ne pas nous faire gagner serait de ne pas finir, il ne faut pas qu’on casse le bateau sous prétexte qu’on est impatients d’arriver à Brest », a commenté Charles Caudrelier lundi.

Derrière le futur vainqueur, le Trimaran Macif et Actual Leader sont à la bataille quasiment bord à bord puisque seulement 10 miles séparent les deux bateaux ce mardi matin. Leur arrivée est prévue pour vendredi après-midi.