Centre-Val de Loire : la région embauche ses deux premiers médecins salariés

16 décembre 2020 à 6h30 par Arnaud Laurenti

Le Centre-Val de Loire a recruté mardi ses deux premiers médecins salariés à Jargeau (Loiret), avec l'objectif d'en recruter 150 d'ici 2025, a annoncé la région, particulièrement touchée par la désertification médicale.

ALOUETTE
Crédit: Archives

"Nous sommes la première région qui prend la responsabilité d'embaucher des médecins salariés", a expliqué le président PS de la région François Bonneau.

"Cela a été complexe, car il n'y avait pas de cadre administratif. Il a fallu créer un groupement d'intérêt public (GIP). C'est d'ailleurs le GIP qui salarie les médecins", a détaillé l'élu.

Pallier le manque de médecins

"Les intercommunalités se chargent des infrastructures, le GIP des salaires. La Sécurité sociale paie ensuite le GIP à l'acte. C'est un système à l'équilibre si les maisons de santé fonctionnent bien. Pour la région c'est un risque financier maîtrisé", a estimé M. Bonneau.

Selon la région Centre-Val de Loire , un quart de la population de son territoire n'a pas accès à un médecin généraliste. Il manquerait 300 praticiens pour remédier à la désertification médicale.

Outre l'embauche de médecins et de secrétaires médicaux par l'intermédiaire du GIP, la région a aussi participé à la création de 97 maisons de santé pluridisciplinaires (MSP). Une vingtaine doivent encore voir le jour d'ici 2025.

Selon M. Bonneau, douze médecins sont actuellement en discussion avec le GIP, qui a calqué sa grille salariale sur celle de la fonction publique hospitalière, pour s'installer dans le Centre-Val de Loire.

(avec AFP)