Covid-19 : le vaccin de Moderna produit en Touraine

25 novembre 2020 à 16h13 par Arnaud Laurenti

Le laboratoire de sous-traitance pharmaceutique Recipharm a été choisi par la biotech américaine Moderna pour produire une partie de son candidat vaccin contre le Covid-19 en France, a-t-il annoncé dans un communiqué, mardi soir.

ALOUETTE
Crédit: Unsplash

Recipharm a signé une lettre d'intention avec Moderna pour produire en France son vaccin sur son site situé à Monts, en Indre-et-Loire, un accord qui doit être finalisé courant décembre, indique le laboratoire suédois, présent en France depuis 2007.

Le groupe a commencé à recruter davantage de personnel et engagé des investissements pour permettre le transfert de technologie de façon imminente, précise-t-il.

Selon la Nouvelle République, 65 recrutements sont en cours, en région Centre principalement.

Quatre sites en France

Dans un autre communiqué, le ministère de l'Economie a salué mercredi cette lettre d'intention, et indiqué que l'Etat français discute actuellement avec Recipharm pour accompagner son développement et augmenter ses capacités de mise à disposition de doses de vaccins.

Le groupe Recipharm est présent en France sur quatre sites : Fontaine-les-Dijon (Côte-d'Or), Kaysersberg (Haut-Rhin), Pessac (Gironde) et Monts, spécialisé dans les médicaments injectables et formes stériles à usage humain, vétérinaires ou destinés aux essais cliniques

La biotech américain Moderna a récemment annoncé que son vaccin, basé sur la technologie innovante de l'ARN messager, était efficace à 94,5%, et compte en fabriquer 20 millions de doses d'ici à la fin de l'année.

Moderna avait déjà signé au printemps un accord avec le groupe suisse Lonza, géant de la sous-traitance pharmaceutique, pour être en mesure de fabriquer jusqu'à un milliard de doses par an. Lonza est chargé de la synthèse de molécule, tandis que Recipharm sera chargé de la partie formulation et mise sous flacon.

Il y a quelques jours, le français Delpharm a, lui, indiqué qu'il allait produire une partie des vaccins de Pfizer et BioNTech contre le Covid-19, dans son usine de Saint-Rémy-en-Avre.

(avec AFP)