Covid-19 : On vaccine vite en Creuse

17 mai 2021 à 15h30 par Thierry Matonnat

Le département de la Creuse fait partie des départements où la couverture vaccinale est la plus élévée : 1 creusois sur 5 a bénéficié du schéma complet de vaccination. C’est le résultat d’une campagne dynamique : en plus des 7 centres de vaccinations, l’ARS de la Creuse mène des opérations « aller vers » pour les publics les plus éloignés et surtout propose chaque semaine 1 à 2 opérations « coup de poing » de vaccination sans rendez-vous.

ALOUETTE
Crédit: Alouette | Thierry Matonnat

Au dernier pointage effectué par la délégation départementale de l’Agence Régionale de Santé, 69.521 personnes ont reçu au moins une injection de vaccin, soit 40,7% de la population creusoise. Et 20% des creusois ont bénéficié du schéma complet de vaccination (2 doses).

Isabelle Dumont, la directrice de la délégation de l’ARS en Creuse, indique que dès le début, les plus vulnérables ont été vaccinés. Au 17 mai, 61,9% des 75 ans ont reçu les 2 doses de vaccin, 32,9% chez les 65 à 74 ans, 16,3% chez les 50 à 64 ans et 6,2% chez les 18 à 49 ans.

1 creusois sur 5 a reçu les 2 doses de vaccin

Le département de la Creuse affiche le meilleur taux vaccinal de Nouvelle Aquitaine et le troisième au niveau de la France Métropolitaine derrière la Haute-Corse et la Corse du Sud.

La proportion élevée de population âgée a permis de bénéficier d’une dotation en vaccins importante dès le début de la campagne. Ensuite, les différentes cibles de population concernées par la vaccination ont adhéré assez rapidement. 

De nombreux créneaux de vaccination disponibles

Autre particularité de la Creuse, son schéma vaccinal est bien avancé et depuis quelques jours, les plateformes (doctolib.fr, sante.fr) font apparaître de nombreux créneaux disponibles à très courtes échéances : vitemadose.covidtracker.fr indique que plus d’un millier de créneaux sont disponibles dont la plupart à moins de 2 jours.

Une situation qui pourrait s'expliquer selon l’ARS par l’abaissement de l’âge de la cible vaccinale qui n’aurait pas encore été perçu par la population nouvellement concernée et qui est en majorité active. C’est d’ailleurs peut-être ce qui explique le succès des opérations « coup de poing » de vaccination sans rendez-vous menées les samedis avec les surplus de vaccins disponibles. Samedi dernier, près de 600 personnes, essentiellement âgés de 18 ans à 49 ans avec ou sans commorbidité, ont pu se faire vacciner au centre MGEN de Sainte-Feyre. L’opération devrait être renouvelée en fin de semaine dans un lieu qui n’a pas encore été communiqué.

Pas de tourisme vaccinal

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la situation vaccinale de la Creuse ne conduit pas à une arrivée massive de personnes d’autres départements plus en tension au niveau des vaccins. « Ce ne sont que quelques cas à la marge », selon Isabelle Dumont, qui rajoute que la migration se fait dans les 2 sens notamment avec les départements limitrophes, comme la Haute-Vienne ou la Corrèze.