Déconfinement : Les cinémas se préparent à rouvrir

17 mai 2021 à 13h06 par Emma Piau

Les cinémas rouvrent enfin leurs portes ce mercredi ! Après plus de 6 mois à l’arrêt, les salles obscures se préparent à accueillir de nouveau du public dès le 19 mai prochain.

ALOUETTE
Crédit: Unsplash

Ce mercredi marquera la réouverture de nombreux lieux culturels et notamment des cinémas. Les exploitants de salle sont ravis de pouvoir accueillir de nouveau des spectateurs et se préparent comme il se doit à cette réouverture.

Le plaisir de pouvoir rouvrir

Plus de 6 mois après avoir baissé le rideau, les salles de cinéma peuvent enfin rouvrir ce mercredi 19 mai. C’est un véritable soulagement pour les exploitants qui vont reprendre leur activité.  "On est ravi de pouvoir rouvrir et de pouvoir retrouver le public. Mercredi, ce sera un grand soulagement pour nous après un peu plus de six mois d’arrêt", confie Aldric Bostffocheur, directeur du cinéma le TAP à Poitiers, dans la Vienne.

Un sentiment partagé par Cédric Hervouet, directeur du Cinéville des Ponts-de-Cé, dans le Maine-et-Loire : "On apprécie rouvrir en même temps que tout le monde, ce qui n’avait pas été le cas en décembre et qui avait causé un petit peu d’amertume dans la profession. Ça nous fait vraiment plaisir d’être associés à ce mouvement de réouvertures."

Des mesures sanitaires à respecter

Alors que les spectateurs vont sûrement se bousculer pour accéder aux cinémas, des mesures sanitaires strictes devront être respectées. Lors de la première phase de déconfinement, jusqu’au 9 juin, une jauge de 35% devra être appliquée. Les groupes de spectateurs devront laisser deux sièges libres entre eux dans les salles et surtout garder leur masque.

Des mesures sanitaires strictes certes, mais qui ne seront pas compliquées à mettre en place selon le directeur du Cinéville des Ponts de Cé : "La plupart des cinémas français ont une billetterie informatisée qui leur permettent simplement d’appliquer une restriction de leur jauge."

"Pour l’accueil du public, on est déjà prêts depuis l’année dernière puisqu’on avait déjà un cahier des charges qui ressemble étrangement au nouveau cahier des charges. Il n’y a pas de changement majeur par rapport aux dernières recommandations", précise Aldric Bostffocheur.

Le couvre-feu à 21h jusqu’au 9 juin, quant à lui, est plus contraignant. "On va s’adapter sur les trois premières semaines avec des séances aux alentours de 19h ou un petit peu plus tôt. Le 9 juin marquera un coup d’envoi plus consistant après une reprise qui va être forcément impactée par ce couvre-feu", explique Cédric Hervouet.

Une multitude de films à diffuser

Alors qu’énormément de films attendent d’être diffusés sur grand écran, les cinémas et programmateurs doivent s’organiser pour pouvoir donner leur chance à toutes ces productions.

Un réel casse-tête pour le directeur du cinéma le TAP à Poitiers : "On est sur un temps très court, du coup, on avance progressivement en négociation avec les distributeurs de films. C’est un travail quand même assez intense. On a les infos progressivement, donc, on construit la programmation un peu à tâtons semaine par semaine."

Ce qui est sûr c’est qu’il y en aura pour tous les goûts et que le choix ne manquera pas contrairement à l’année dernière. Un bon point selon le directeur du Cinéville des Ponts-de-Cé : "Quand on voit la difficulté qu’on a eu l’année dernière à avoir une offre intéressante de façon continue, je pense que les salles de cinémas françaises vont savoir se mobiliser pour projeter tous ces films.  Il faut s’attendre à de très belles programmations dans les mois qui viennent."