Des parfums de grandes marques épinglés pour des substances allergènes, voire cancérigènes

10 décembre 2019 à 15h27 par Clovis Canivenc

Le magazine 60 millions de consommateurs alerte sur la présence d’allergènes, de perturbateurs endocriniens ou de potentielles substances cancérigènes dans de nombreux parfums.

ALOUETTE
Plusieurs parfums de grandes marques sont soupçonnés de contenir des substances allergènes, voire ca
Crédit: Pixabay

À l’approche des fêtes de fin d’année, les parfums sont dans le viseur de 60 millions de consommateurs. Dans son numéro de décembre, le magazine épingle plusieurs marques de parfums contenant des allergènes, des perturbateurs endocriniens ou des colorants potentiellement cancérigènes.

Dior, Kenzo, Jean-Paul Gaultier…

Sur les 16 parfums analysés par 60 millions de consommateurs, tous contiennent des allergènes. Leur nombre moyen est de 22 par flacon. Certains d’entre eux sont suspectés d’agir comme perturbateurs endocriniens, à l'image du lilial (présent dans six références) ou du BHT (présent dans dix références).

Pire encore, de nombreux parfums contiennent des colorants qui sont soupçonnés d’être cancérogènes-mutagènes-reprotoxiques (CMR).

60 millions de consommateurs épingle entre autres les parfums J’adore de Dior, Angel de Mugler, Flower de Kenzo et l’eau de toilette Le Mâle de Jean-Paul Gaultier. Ces derniers présentent notammet les deux substances agissant potentiellement comme perturbateurs endocriniens.