Disparition d'Emiliano Sala: un corps récupéré dans l'épave de l'avion

13 février 2019 à 14h14 par Rédaction Alouette

<p>Les autorités britanniques ont annoncé hier soir avoir récupéré un corps dans l'épave de l'appareil.</p>

ALOUETTE

Un corps a �t� r�cup�r� dans l'�pave de l'avion transportant le footballeur argentin Emiliano Sala, disparu des radars le 21 janvier au-dessus de la Manche, a annonc� mercredi soir le Bureau d'enqu�te britannique sur les accidents a�riens (AAIB).

Les raisons de l'accident qui a selon toute vraisemblance co�t� la vie au joueur et au pilote, le Britannique David Ibbotson, restent inconnues. Mais en filmant l'�pave, les enqu�teurs pensent avoir collect� des indices.

"Dans des conditions difficiles", le Bureau d'enqu�te britannique sur les accidents a�riens (AAIB) "et ses entrepreneurs sp�cialis�s ont r�ussi � r�cup�rer le corps vu pr�c�demment au milieu de l'�pave. L'op�ration s'est d�roul�e dans la plus grande dignit� possible et les familles ont �t� tenues inform�es des progr�s r�alis�s", indique le Bureau d'enqu�te dans un communiqu�.

La carcasse du monomoteur Piper Malibu qui emmenait l'ex-attaquant nantais, 28 ans, et David Ibbotson, 59 ans, vers son nouveau club de Cardiff avait �t� localis�e dimanche. A l'endroit m�me o� l'avion avait cess� d'�mettre, dans la Manche, � une vingtaine de kilom�tres au nord de Guernesey. Reposant � 67,7 m�tres de fond.

 

Autopsie � venir 

 

"Le corps est actuellement transport� � Portland", et sera ensuite autopsi� en vue de son identification, a ajout� l'AAIB.

"Malheureusement, les tentatives de r�cup�ration de l'�pave ont �chou', poursuit le communiqu�, qui �voque �galement de "mauvaises conditions m�t�orologiques". Les fortes mar�es dans la zone limitent les capacit�s d'intervention.

Les pr�visions m�t�orologiques �tant en outre "mauvaises � court terme", "la d�cision difficile a �t� prise de mettre un terme � l'op�ration", pr�cise l'AAIB.

Mais "bien qu'il n'ait pas �t� possible de r�cup�rer l'avion, le long enregistrement vid�o effectu� par le ROV (Remotely Operated Vehicle, v�hicule sous-marin t�l�command�, ndlr) devrait fournir de pr�cieux �l�ments" pour l'enqu�te, souligne l'organisme.

L'AAIB explique que la d�cision de lancer les op�rations de r�cup�ration du corps a �t� prise "apr�s un examen visuel approfondi des lieux de l'accident � l'aide" du ROV.

La d�sincarc�ration du corps, aper�u dans la carcasse de l'appareil par les �quipes de la soci�t� Blue Water Recoveries, �tait la priorit� du Bureau d'enqu�te britannique. Celui-ci a pris le relais dans les recherches de la soci�t� priv�e mandat�e par la famille de l'attaquant.

 

"Qu'ils le trouvent" 

 

La disparition d'Emiliano Sala, alors qu'il rejoignait son nouveau club deux jours apr�s son transfert, avait provoqu� une grande vague d'�motion et d'hommages, tant � Nantes, le club o� il �voluait depuis la saison 2015/2016, qu'� Cardiff, le club dont les joueurs et les supporters l'attendaient pour relancer une saison mal engag�e.

Le 26 janvier, deux jours apr�s l'arr�t des op�rations de secours coordonn�es par la police de Guernesey, sa famille avait relanc� les recherches pour tenter de le retrouver gr�ce aux fonds r�colt�s via une cagnotte en ligne.

David Mearns, le chasseur d'�paves qui a localis� l'appareil dimanche, avait jug� mardi "imp�ratif" de r�cup�rer le corps. "Le temps presse lorsqu'il s'agit d'un corps, il est donc imp�ratif qu'ils proc�dent � la r�cup�ration de l'avion et du corps".

"Il n'y a plus d'espoir", avait d�clar� lundi le p�re d'Emiliano, Horacio Sala, sur la cha�ne Fox Sports, apr�s avoir longtemps cru � un miracle. "Nous esp�rons que les deux corps sont � l'int�rieur (de l'avion). C'est fini, la seule chose que j'esp�re maintenant, c'est qu'ils le trouvent".

Quant aux suites du transfert, le FC Nantes a demand� � deux avocats d'�tudier les recours juridiques possibles pour obliger Cardiff � honorer son paiement, a-t-on appris mercredi aupr�s d'une source proche du club.

Le premier versement des 17 millions d'euros que devait rapporter le transfert de l'avant-centre argentin vers le club gallois n'a pas �t� effectu�, alors que le transfert a bien �t� enregistr� par les instances avant l'accident.

Le FC Nantes envisage aussi de porter l'affaire devant la Fifa, toujours selon cette source. Interrog� sur ces informations, le club n'avait pas r�pondu mercredi aux sollicitations de l'AFP.

 

(Avec AFP)