GM&S: PSA menace de revoir son soutien après le blocage d'un de ses sites

5 juillet 2017 à 8h40 par Rédaction Alouette

ALOUETTE

Le site de PSA � Sept-Fons (Allier) est bloqu� depuis mercredi par des salari�s de GM&S, une "agression", selon un haut responsable du constructeur automobile, qui pourrait remettre en cause son soutien � l'�quipementier en liquidation judiciaire.

"C'est la main tendue qui se retrouve agress�e", a d�nonc� le directeur des achats de PSA, Yannick B�zard, lors d'une conf�rence t�l�phonique, en soulignant que le groupe se pose "de s�rieuses questions" quant � ses engagements vis-�-vis de GM&S.

"Depuis 05H30 ce matin, environ 150 salari�s de GM&S bloquent un site PSA, le site de Sept-Fons qui comprend plus de 560 salari�s (...) on consid�re en tant que client que c'est une agression", a expliqu� M. B�zard.

Selon un photographe de l'AFP sur place, quelques pneus et palettes ont �t� install�s devant les grilles de l'entreprise � Sept-Fons pour emp�cher les camions de sortir. Ils ont �t� retir�s par des employ�s de l'entreprise, poussant des salari�s � se coucher quelques instants en travers de la chauss�e.

Un camion qui tentait de sortir a finalement renonc�, les grilles de l'entreprise sont d�sormais ferm�es. Deux pneus et deux palettes ont �t� d�pos�es devant.

Selon le photographe, la situation est "calme", avec une vingtaine de gendarmes sur place.

"C'est une agression qui est de nature � la fois � bloquer des discussions qui sont toujours en cours et qui est de nature � remettre en cause la forme d'accompagnement qui est la n�tre dans le projet de reprise de GM&S La Souterraine par GMD", estime toutefois M. B�zard.

L'usine de Sept-Fons, qui fabrique des blocs diesel et des disques de freins, est "essentielle dans le dispositif industriel de PSA", a soulign� M. B�zard, en expliquant que le blocage pourrait avoir des r�percussions tr�s rapides sur la production automobile du groupe qui travaille en flux tendu.

Le responsable a dit compter "sur les pouvoirs publics pour appliquer la loi r�publicaine" sur la libre circulation des biens et des personnes.

M. B�zard a rappel� que PSA, dont les commandes repr�sentent la moiti� du chiffre d'affaires de l'�quipementier, s'�tait engag� � accompagner la reprise de GM&S par la soci�t� GMD, via des commandes annuelles passant de 10 � 12 millions d'euros pendant trois ans et 4 millions d'investissements pour la fabrication de pi�ces, soit 40 millions au total.

Apr�s des mois de tensions, GM&S Industry, bas� � La Souterraine (Creuse), a �t� plac� le 30 juin en liquidation judiciaire, avec seulement trois semaines pour am�liorer la seule offre de reprise d�pos�e � ce jour: 120 emplois sur 277.

tq-jb/ef/gf

 

 

(AFP)