Jean-Pierre Pernaut : clap de fin pour le JT de 13h

17 décembre 2020 à 6h00 par Julia Maz-Loumides

L’animateur préféré des français, présentateur du 13 h de TF1 depuis près de 33 ans, quittera définitivement ses fonctions ce vendredi 18 décembre 2020. Retour sur les moments marquants de Jean-Pierre Pernaut.

ALOUETTE
Crédit: TF1

La nouvelle est annoncée depuis le mardi 15 septembre 2020 : l’animateur phare du 13 h de TF1 quittera son poste ce vendredi 18 décembre. Après plus de 30 ans de présentation, Jean-Pierre Pernaut souhaite se consacrer à d’autres projets. "Je ne quitte ni ce métier, ni le groupe TF1" a déclaré JPP, comme ses fans le surnomment, dans une vidéo publiée sur Twitter.

La première apparition

Cette nouvelle a secoué le monde audiovisuel français tant le présentateur est ancré dans le paysage. Jean-Pierre Pernaut a fait sa toute première apparition le 8 août 1972 à l’âge de 22 ans lors d’un reportage pour Nord Picardie Actualités. Il couvrait l’histoire du sauvetage d’un enfant, Sylvain, tombé dans un puit à Bohain-en-Vermandois, dans l’Aisne.

Abonné au 13 h

Jean-Pierre Pernaut est le visage du JT de 13 h depuis maintenant près de 33 ans et nombreux sont les français à avoir grandi à ses côtés. Entré à TF1 le 6 janvier 1975 après ses études à l’École supérieure de journalisme de Lille (ESJ), ce n’est que le 22 février 1988 qu’il remplacera Yves Mourousi et Marie-Laure Augry à la présentation du journal de 13 h.

Le nouveau logo de TF1

Le 2 février 1990, Jean-Pierre Pernaut présente l’un des génériques les plus connus de France : le journal de TF1 change son logo. "Je voudrais vous montrer un document que vous n’avez jamais vu mais qui va devenir à partir de ce soir, un point de repère de toute votre vie quotidienne", déclare le jeune présentateur avant de lancer le dit générique.

La couverture de Tchernobyl

C’est en avril 1990, quatre ans après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, que Jean-Pierre Pernaut et son équipe se rendent sur le site encore hautement radioactif pour y tourner un reportage exclusif. "On a été la première équipe de journalistes occidentaux à pénétrer dans la zone interdite […] Il fallait y aller, ça avait tellement marqué l’actualité. Cette histoire de nuage qui s’était arrêté à la frontière m’avait fasciné", a-t-il raconté au Parisien.

L’attaque des boules de neige

Alors qu’il annonce la météo d’Évelyne Dhéliat à la fin de son journal le 17 décembre 2009, Jean-Pierre Pernaut reçoit quelques boules de neige envoyées par son équipe. Le présentateur termine tout de même son annonce, le sourire aux lèvres.

JPP le sournois

Tandis que les rumeurs couraient sur la possible grossesse de Carla Bruni-Sarkozy, Jean-Pierre Pernaut a félicité en direct son invitée. Le 16 mai 2011, la Première dame s’est retrouvée face à ce moment improvisé qui n’a pas échappé aux français.

Le coup de gueule du confinement

Bien plus récent, personne n’a pu passer à côté du coup de gueule de Jean-Pierre Pernaut le 24 avril 2020 lors de son journal de 13 h, confiné. Le présentateur démarre son journal avec un billet d’humeur concernant les mesures non respectées du confinement ainsi que les choix qu’il juge "incohérents" en pleine épidémie.

Et la suite ?

Jean-Pierre Pernaut ne quitte pas définitivement le petit écran. Les téléspectateurs pourront le retrouver dans "SOS Village" mais aussi dans les éditions spéciales de TF1 comme la retransmission du défilé du 14 juillet.

Dès le 18 décembre, c’est un "Netflix des régions", gratuit, qui verra le jour sur une plateforme baptisée "JPP TV" qui regroupera des archives du JT de 13 h mais également des chroniques plus personnelles ainsi que plusieurs de ses émissions. Olivier Ravanello, directeur adjoint à l’information digitale du groupe TF1 a expliqué au Figaro que le site concentrera des centaines d’heures de programmes autour du patrimoine, de l’environnement ou encore de la culture.

Enfin, à partir du 9 janvier 2021, JPP tiendra l’antenne de LCI durant une heure, toutes les semaines, pour son émission "Jean-Pierre et vous", a révélé Le Figaro. Les Français pourront lui poser des questions sur les différents thèmes d’actualité.