Jeune tué à Nantes: le policier affirme désormais avoir tiré "par accident"

6 juillet 2018 à 12h28 par Rédaction Alouette

<p><span style="color:#000000"><span style="font-size:14px"><span style="font-family:arial,helvetica,sans-serif">Le policier auteur du tir mortel contre un jeune de 22 ans mardi soir dans un quartier de Nantes lors d'un contrôle de police a affirmé lors de sa garde à vue avoir tiré "par accident" et non par légitime défense, a-t-on appris vendredi auprès de son avocat.</span></span></span></p>

ALOUETTE

Le policier auteur du tir mortel contre un jeune de 22 ans mardi soir dans un quartier de Nantes lors d'un contr�le de police a affirm� lors de sa garde � vue avoir tir� "par accident" et non par l�gitime d�fense, a-t-on appris vendredi aupr�s de son avocat.

"Il a reconnu avoir fait une d�claration qui n'�tait pas conforme � la v�rit' lors de sa premi�re audition, a d�clar� � l'AFP son avocat Laurent-Franck Lienard.

Il est en garde � vue depuis jeudi midi pour "violences volontaires par personne d�positaire de l'autorit� publique ayant entra�n� la mort sans intention de la donner".

Cette fois "il a d�clar� que c'�tait un tir accidentel" aux enqu�teurs de l'Inspection g�n�rale de la police nationale (IGPN), a expliqu� son avocat. Dans ses premi�res auditions il �voquait la l�gitime d�fense.

"Normalement il doit �tre d�f�r� dans l'apr�s-midi" devant le parquet, a pr�cis� l'avocat.

Le jeune homme de 22 ans, sous le coup d'un mandat d'arr�t pour "vol en bande organis�e, recel et association de malfaiteurs", a �t� touch� par le tir du policier alors qu'il effectuait une marche � arri�re pour fuir un contr�le de police. Il a �t� touch� au cou et est d�c�d� � l'h�pital.

Son d�c�s a provoqu� d�s mardi soir et � nouveau dans les nuits suivantes des violences urbaines dans les quartiers nantais, avec de nombreux b�timents publics et voitures incendi�s.

 

 

(AFP)