L'Etat organise le rapatriement des marins d'un cargo immobilisé à Brest

23 avril 2015 à 6h23 par Rédaction Alouette

ALOUETTE

La pr�fecture du Finist�re a annonc� mercredi que l'�tat allait organiser le retour dans leur foyer des huit marins du cargo Karl, retenu � Brest depuis pr�s de deux mois en raison d'un litige commercial, mais les modalit�s de ce retour sont critiqu�es par la CGT des marins.

Le Karl, construit en 1974 et battant pavillon du petit archipel cara�be Saint-Kitts-et-Nevis , est un petit cargo frigorifique de 76 m, immobilis� au port depuis le 24 f�vrier avec ses marins originaires du Honduras, du Guatemala et de Roumanie.

Ces huit hommes, dont les contrats se terminaient le 29 mars, n'ont pas per�u leur salaire de mars et n'ont plus de livraison de nourriture, auparavant assur�e par l'armateur, depuis le 2 avril, explique dans un communiqu� la pr�fecture.

Depuis, ce sont les acteurs du port de Brest qui subviennent aux besoins des marins, "sous la coordination des services de l'�tat", pr�cise-t-on de m�me source. Les proc�dures de rapatriement ont �t� d�clench�es via l'Office fran�ais de l'int�gration et de l'immigration (OFII).

"Les marins pourront ainsi regagner leurs foyers dans les premiers jours de mai", selon la pr�fecture.

Mais pour la CGT, il s'agit "d'une forme d'expulsion du territoire" des marins. Elle r�clame qu'ils soient rapatri�s le plus rapidement possible, mais pas par une proc�dure de reconduite � la fronti�re, et avec la totalit� des salaires qui leur sont dus, soit 151.800 dollars, a expliqu� � l'AFP Jean-Paul Hellequin, secr�taire adjoint de la CGT des marins du Grand Ouest.

"Les d�linquants ce n'est pas eux, ce sont ceux qui ne les payent pas", a-t-il affirm�, exigeant que soit activ� le fonds de solidarit� pr�vu en ces circonstances afin de payer les arri�r�s de salaire des marins.

La soci�t� am�ricaine Reliable Cargo Shipping souhaitait acqu�rir le Karl et a vers� � son propri�taire, la fondation su�doise Overseas association, un acompte de 360.000 euros.

La soci�t� am�ricaine, � laquelle la fondation refusait de livrer le navire, a obtenu sa saisie conservatoire.

Trois marins, dont le capitaine, ont d�j� �t� rapatri�s par l'armateur.

Le Karl, construit en 1974, devait livrer des semences de pommes de terre en Alg�rie.

gvy/bar/fm

(AFP)