Les proches impliqués dans l'enlèvement d'une jeune élue LREM condamnés à Tours

9 novembre 2018 à 8h47 par Rédaction Alouette

<p>Le père, le frère et deux oncles de l'élue ont écopés de 18 mois à 2 ans et demi de prison ferme pour enlèvement et séquestration.</p>

ALOUETTE

Le p�re d'une jeune �lue locale (LREM) tourangelle, ainsi que ses oncles et son fr�re, ont �t� condamn�s jeudi par le tribunal correctionnel de Tours � des peines de prison allant de 18 mois � deux ans et demi de prison ferme pour l'avoir enlev�e et s�questr�e en juillet dernier.

D�s la sortie de l'audience, leur avocat Malik Behloul a annonc� son intention de faire appel de ces "peines incompr�hensibles". La jeune femme n'�tait pas pr�sente au prononc� du jugement.

Mounia Haddad, 29 ans, conseill�re d�partementale, avait fui en mai 2018 la maison familiale de Saint-Pierre-des-Corps, pr�s de Tours, pour se r�fugier avec son compagnon � Mandelieu, dans les Alpes-maritimes.

Auparavant, ses parents avaient vainement tent� de la marier au fils d'un notable alg�rien et avaient rejet� sa liaison avec son compagnon. Mounia avait alors demand� de l'aide au pr�sident du conseil d�partemental, son colistier lors des derni�res �lections, Jean-G�rard Paumier, qui �tait intervenu, sans succ�s.

Avec l'aide d'une soeur de Mounia, employ�e de banque qui avait trac� ses retraits bancaires, le p�re et ses deux oncles l'avait retrouv�e � Mandelieu dans les Alpes-Maritimes et l'avait ramen�e en voiture � Saint-Pierre-des-corps o� les gendarmes, alert�s par son compagnon, l'avaient lib�r�e le lendemain.

Lors de l'audience, les pr�venus avaient ni� toute violence et d�fendu ce qu'ils pr�sentaient comme l'int�r�t de la famille alors que la jeune femme se cachait le visage et sanglotait presque en permanence. Elle avait dit son souhait de ne pas voir ses parents en prison.

Son p�re, Karim, 54 ans, a �t� condamn� � quatre ans dont 18 mois avec sursis. Mohamed, 52 ans, un de ses oncles, a �t� condamn� � trois ans de prison dont 12 mois avec sursis, et le second oncle, Omar, 47 ans, le seul a avoir exprim� une certaine mansu�tude vis � vis de la jeune femme, � trois ans de prison dont 18 mois avec sursis.

Lors du proc�s, le 27 septembre dernier, les membres de la famille n'avaient manifest� aucun regret, tentant d'expliquer qu'ils n'avaient fait que la soustraire � l'influence de son compagnon.

Le fr�re de Mounia, Zakaria, accus� de menaces de mort sur les r�seaux sociaux, a �t� condamn� � 10 mois de prison avec sursis.

Le minist�re public avait requis lors de l'audience trois ans de prison dont 18 mois avec sursis contre le p�re et 17 mois de prison avec sursis pour le petit fr�re. Des peines allant de trois ans de prison dont 24 mois avec sursis et deux ans dont 12 mois de sursis avaient �t� requises � l'encontre des oncles, Mohamed et Omar.

Cette affaire avait connu un certain retentissement m�diatique. Plusieurs personnalit�s avaient alors affirm� que les mariages arrang�s avec des hommes vivant dans les pays d'origine de leurs parents, concernaient environ 70.000 jeunes femmes en France.

 

(avec AFP)