Loire-Atlantique : deux enfants positifs à un variant du Covid à l’école privée de Sainte-Pazanne

4 février 2021 à 11h40 par Alexandrine DOUET

Une quarantaine d’élèves ont été placés à l’isolement à la demande de l’ARS des Pays-de-la-Loire.

ALOUETTE
L'école Notre-Dame-de-Lourdes à Sainte-Pazanne est touchée par des cas de variant du Covid chez les
Crédit: ndl-sainte-pazanne.com

Deux classes de CP et de CE2 de l’école Notre-Dame-de-Lourdes sont fermées depuis mardi après la découverte de deux cas de variant du coronavirus chez les élèves.

Deux enfants de la même famille

« Cette mesure a été prise au regard du nouveau protocole sanitaire, actualisé le 1er février, qui renforce la limitation de diffusion du virus, notamment sa forme de nouveau variant », précise la direction de l’enseignement catholique.

L’ARS a de son côté envoyé un courrier aux parents dont les enfants figurent parmi les cas contacts. Ces derniers sont contraints de rester chez eux pour une période de sept jours, avec l’obligation de porter un masque, de prendre sa température régulièrement et bien sûr de surveiller l’apparition d’éventuels symptômes d’ici deux semaines.
Ces enfants devront se soumettre à un test PCR, une semaine après le dernier contact avec leurs camarades porteurs du virus soit « à partir du 1er février » précise l'ARS.

L’accueil périscolaire fréquenté par les deux écoliers malades, est également fermé, sur décision de l’Agence Régionale de Santé et de l’Agence Santé Publique France.

Les deux enfants issus de la même famille ont été diagnostiqués positifs à un variant du Covid-19. On ignore pour l’instant de quel variant il s’agit.

Les enseignants assurent la continuité pédagogique en distanciel pour l’ensemble des élèves isolés à leur domicile.

Un EHPAD de la commune également touché

Notez par ailleurs qu'un important cluster est apparu au sein d'une résidence pour personnes âgées de la commune de Sainte-Pazanne, l'EHPAD Victor-Écomard où 52 résidents sur 70 ont été testés positifs au coronavirus ces derniers jours. Une quinzaine d'entre eux ont été hospitalisés. Seize membres du personnel sont également malades. Le directeur désemparé, a lancé un appel afin de trouver des remplaçants. Il n'a pas été précisé s'il y a parmi les personnes contaminées, des cas de variant de la maladie.