Infos

Madeleine Café : une plateforme conviviale pour les étudiants

17 février 2021 à 16h05 Par Arnaud Laurenti
Crédit photo : Madeleine Café

Un générateur de convivialité entre étudiants : c'est ainsi que se présente Madeleine Café, une plateforme qui vise à reproduire les petites discussions autour de la machine à café ou lors des intercours. Des étudiants d'une même promo peuvent s'inscrire et ainsi être mis en contact afin de discuter de tout et de rien.

Depuis plusieurs semaines, les médias se font l'écho du malaise grandissant de certains étudiants, confrontés à l'isolement et parfois la précarité. Face à la morosité, et pour aider les étudiants à renouer le lien social si important dans les études supérieures, des enseignants ont eu l'idée de lancer une plateforme de "convivialité" : Madeleine Café.

Apprendre à connaître sa promo

À l'origine de ce projet, Suzanne Vergnolle, docteure en droit et chargée d'enseignement à Paris I et Paris II, qui a voulu agir avant tout pour ses étudiants, bloqués devant un écran toute la journée pour suivre des cours en visio. "La vie universitaire ne se résume pas à une suite de cours", explique l'enseignante, qui a souhaité mettre en place un moyen simple pour recréer une forme de convivialité entre étudiants au sein du même promotion.

Créer des paires d'étudiants

Le concept est simple : les étudiants s'inscrivent sur le site de Madeleine Café avec leur mail universitaire (cela permet d'éviter qu'un tiers s'immisce au milieu des demandes) puis remplissent un petit questionnaire. Il faut notamment indiquer son université, sa filière, son niveau d'étude et éventuellement ses centres d'intérêts. Ces données ne seront conservées que la durée d'une année universitaire, nous a expliqué Suzanne Vergnolle. Les infos récoltées servent uniquement à appairer les étudiants entre eux.

Un mail de confirmation est ensuite envoyé sur l'adresse universitaire renseignée, une étape qui permet de filtrer les personnes extérieures.

Après l'inscription, des duos d'étudiants sont formés et ces derniers reçoivent un mail présentant le binôme et intégrant un lien vers une salle de réunion virtuelle. Les étudiants peuvent ensuite renseigner trois moments durant lesquels ils sont disponibles dans les 10 jours qui suivent la réception du courriel, en fonction de leur emploi du temps. Mais les étudiants sont ensuite totalement libres d'échanger différemment : par mail, téléphone, en visio sur une autre plateforme ou en physique.

Étendre le service à toutes les universités

La plateforme vient tout juste d'être lancée et rencontre déjà un certain succès grâce au bouche-à-oreille. Plusieurs filières et promotions de toute la France sont ainsi représentées, comme les premières années de Droit et d'Histoire de l'Art de l'Université de Brest.

Les universités sont ajoutées au fur et à mesure, dès qu'un "référent" au sein de l'établissement a été désigné et prend contact avec Madeleine Café. Suzanne Vergnolle explique également qu'un certain délai peut s'écouler entre l'inscription d'un étudiant, et la création d'un binôme, l'équipe de la plateforme préférant attendre d'atteindre une "masse critique" d'inscriptions sur une filière.

Le projet est bénévole et open source, et les données sont hébergées en France. Quant au service de rendez-vous virtuel proposé, il renvoie vers la plateforme Jitsi Meet, un service de visio français gratuit et lui aussi open source.

Madeleine Café se propose donc de recréer un vrai lien entre camarades de promo, pour des moments de convivialité et d'échanges devenus rares depuis la fermeture des facs.