Infos

Rugby : La Rochelle n'ira pas en finale du Top 14

09 June 2019 à 10h03 Par Rédaction Alouette

Le Stade Rochelais s'est incliné en demi-finale de Top 14 face à Toulouse, sur le score de 20 à 6.

Le Stade Toulousain, leader incontesté de la saison régulière, s'est qualifié pour la finale du Top 14 en dominant La Rochelle (20-6), qui a explosé physiquement dans les vingt dernières minutes, ce samedi à Bordeaux.

Les Maritimes devront repasser. Ils étaient trop court physiquement pour inquiéter pendant 80 minutes Toulouse, qui a pu préparer cette échéance tranquillement, depuis sa qualification obtenue fin avril. Quand eux ont dû batailler jusqu'à la dernière journée pour s'offrir le droit de disputer un barrage, sur le terrain du Racing 92, dont ils sont sortis vainqueurs au forceps vendredi dernier (19-13).

Pendant près d'une heure, les Rochelais ont cependant cru refaire le coup de Colombes, puisqu'ils ont fait jeu égal avec les Toulousains, agressifs en défense et entreprenants en attaque.

Rencontre serrée

Le capitaine toulousain Jerome Kaino avait dit s'attendre, la veille du match, à une rencontre serrée. Il a été servi : jusqu'aux deux essais coup sur coup de Sébastien Bézy (60e) et Cheslin Kolbe (66e, 17-6), les Rouge et Noir n'ont pu développer le jeu qui leur a permis de survoler la saison régulière.

Ils ont pourtant commencé sur les chapeaux de roue, avec un essai dès la 13e minute de Sofiane Guitoune, bien servi par Thomas Ramos.

Mais ils ont ensuite été pris dans la tenaille des Rochelais, revenus à portée à la mi-temps (7-6) grâce à deux pénalités d'Ihaia West (22 et 27). Présents dans les rucks, ces derniers ont joué quasiment tous leurs ballons d'attaque, dans le sillage d'un Arthur Retière intenable.

Parfois jusqu'à friser la correctionnelle: Retière justement, s'est fait intercepter par Ramos, qui a servi juste un poil trop en avant Antoine Dupont pour que l'essai du break ne soit validé (23e).

"Une saison plus que positive"

Les Rochelais pourront aussi regretter de n'avoir pas su concrétiser une grosse période de domination dans les 22 mètres toulousains en fin de première période.

Ils devront repasser pour connaître, enfin, leur première finale du championnat. Mais, pour la première saison à leur tête de Jono Gibbes, arrivé courant novembre après le départ fracassant de Patrice Collazo au printemps, ils ont posé quelques jalons pour l'avenir.

"La saison est plus que positive: on joue une finale de Challenge européen, on se qualifie lors d'un barrage à l'extérieur. Mais on a manqué de précision alors qu'en première période on est dans les clous" a estimé le capitaine rochelais Romain Sazy.

 

(Avec AFP)