Sports : 107 millions d'euros pour compenser les pertes de billetterie

4 décembre 2020 à 12h30 par Arnaud Laurenti

Dans un communiqué, le gouvernement détaille le dispositif de compensation des pertes de billetterie. Le fonds de compensation bénéficiera prioritairement aux clubs et organisateurs d'événements "les plus fragiles et les plus dépendants de la billetterie".

ALOUETTE
Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des sports.
Crédit: Archives

Faisant suite aux annonces d'Emmanuel Macron d'une aide renforcée de 400 millions d'euros dédiée au secteur sportif, impacté par les restrictions de jauges et les huis-clos, le gouvernement détaille ce vendredi le dispositif de compensation des pertes de billetterie.

Un premier versement en décembre

Concernant les clubs professionnels français dont les recettes ont été fortement réduites, le gouvernement rappelle que deux dispositifs ont été confirmés : l'exonération de cotisations sociales et patronales et la création d'un fonds de compensation des pertes de billetteries.

Ce fond sera doté de 107 millions d'euros et bénéficiera prioritairement "aux clubs masculins et féminins, ainsi qu'aux organisateurs d'événements les plus fragiles et les plus dépendants de la billetterie". Les critères seront précisés par décrets "dans les prochains jours", indique un communiqué commune du ministère de l'Education nationale, de la jeunesse et des sports.

Selon les estimations du ministère des Sports, l'enveloppe sera répartie ainsi : 48 millions d’euros pour les clubs de football, 40 millions d’euros pour les clubs de rugby, 4 millions d’euros pour les clubs de basket-ball, handball, volley-ball et hockey sur glace et 15 millions d’euros pour les organisateurs de grands événements sportifs. Le plafond de l’aide a été fixé à 5 millions d’euros par structure. 

Le premier versement devrait intervenir dès ce mois de décembre, indique le ministère des Sports. Le versement du solde sera réalisé en 2021 "sous réserve que les estimations de pertes des clubs professionnels soient confirmées en clôture d'exercice comptable".