Infos

Touraine : un pêcheur découvre une grenade et un obus

04 septembre 2019 à 08h34 Par Bastien Bougeard
La grenade était en état de fonctionner.
Crédit photo : Facebook-Gendarmerie d'Indre-et-Loire

Une session de pêche à l'aimant aurait pu mal tourner en Indre-et-Loire après la découverte d'un obus et d'une grenade le week-end du 31 août. La gendarmerie d'Indre-et-Loire rappelle que cette pratique n'est pas sans risques.

Un pêcheur d'Indre-et-Loire s'est fait une grosse frayeur lors du week-end du 31 août. L'homme se livrait à une séance de pêche à l'aimant quand il a remonté à la surface deux engins explosifs. Une grenade quadrillée avec la cuillère et sa goupille ainsi qu'un obus long de 28 centimètres ont été remontés à la surface. Après cette découverte dangereuse, le pêcheur a pris soin de déposer délicatement ces engins au fond de l'eau et d'appeler la gendarmerie, laquelle a alerté les démineurs.

Après cette découverte sans conséquence, la brigade fluviale de la gendarmerie d'Indre-et-Loire rappelle que la pêche à l'aimant est une pratique dangereuse. Déjà au mois d'août, les autorités avaient alerté les adeptes de cette méthode sur les risques de la pêche à l'aimant, plusieurs grenades et obus datant de la Seconde Guerre mondiale ont été retrouvée dans des cours d'eau. Certains pêcheurs à l'aimant ont eu moins de chance. Dans les Hauts-de-France, un homme a été intoxiqué par du gaz moutarde qui s'échappait d'un obus qu'il avait pêché.