Suède : Un couple interdit d’appeler son bébé Vladimir Poutine

15 septembre 2021 à 15h31 par Victoria Maquet Foucher

Les autorités Suédoises ont refusé à des parents de donner le nom du président Russe à leur nouveau-né, comme ils le souhaitaient.

La Suède interdit à un couple d'appeler leur enfant Vladimir Poutine
La Suède interdit à un couple d'appeler son enfant Vladimir Poutine
Crédit: Pexels

En Suède, les parents sont tenus de déclarer les prénoms de leurs nouveau-nés à l’agence fiscale Skatteverket dans les trois mois suivant la naissance, qui doit valider ou non le prénom choisi. Mauvaise nouvelle pour un jeune couple originaire de Laholm : le prénom de "Vladimir Poutine" (comme l’actuel Président Russe) leur a été refusé !

La décision se base sur la Naming Law, une loi de 1982 modernisée en 2017, qui interdit les prénoms offensants ou gênants pour le porteur, ceux similaires à des noms de famille, ou encore les appellations "qui ne peuvent pas être utilisés comme prénoms pour des raisons évidentes", rapporte The Independent. En revanche, toujours selon le média, Metallica et Google ont été acceptés.

Les parents doivent faire la demande d'un autre prénom correspondant aux critères d’acceptabilité. Ils ne pourront pas non plus opter pour Allah, Q, Ford ou Pilzner qui ont eux aussi été refusés.