Grande America : le dispositif de lutte anti-pollution allégé, des boulettes de fioul attendues sur la côte

3 avril 2019 à 5h36 par Rédaction Alouette

<p>Aucune nouvelle pollution d'envergure n'a été repérée, ont indiqué les autoritées maritimes, qui restent vigilantes concernant sur une éventuelle&nbsp;pollution à terre.</p>

ALOUETTE

Le dispositif de lutte anti-pollution dans la zone du naufrage du Grande America, dans le Golfe de Gascogne, "est en cours d'adaptation" et un seul navire restera d�sormais � la verticale de l'�pave, a annonc� mardi la pr�fecture maritime de l'Atlantique.

Pas de nouvelles nappes d'hydrocarbures

"Le dispositif de lutte antipollution est en cours d'adaptation dans le cadre du plan Orsec maritime", a indiqu� le pr�fet maritime de l'Atlantique, le vice-amiral d'escadre Jean-Louis Lozier, lors d'une conf�rence de presse � Brest.

"Nous allons garder un navire anti-pollution sur zone � la verticale du Grande Americapour traiter cette faible irisation qu'on continue � observer", a-t-il pr�cis�, ajoutant que les autres b�timents allaient quitter la zone.

"Cela fait maintenant plusieurs jours que ni les observations satellitaires de l'agence europ�enne pour la s�curit� maritime ni les vols d'observations a�riennes quotidiens, ni m�me les drones mis en oeuvre depuis les navires de lutte anti-pollution n'ont localis� de pollution significative dans les zones du front avant", l� o� des nappes de fioul avaient �t� rep�r�es et balis�es, a-t-il expliqu�.

Cela ne signifie cependant pas que les zones de pollution "aient totalement disparu". Elles ne peuvent en tout cas "plus �tre trait�es par les navires de lutte anti-pollution", a-t-il assur�.

"Un jour ou l'autre, des boulettes de fioul r�siduelles issues du Grande America sont susceptibles d'arriver sur nos c�tes", a-t-il pr�venu, assurant avoir demand� � l'armateur un "plan d'actions pour tenter de traiter sur le long terme l'impact environnemental de ce naufrage".

"Plusieurs dizaines de tonnes de fioul lourd sous forme solide, et plusieurs tonnes d'eau pollu�e par des hydrocarbures" ont pu �tre r�cup�r�es jusqu'� pr�sent, a pr�cis� M. Lozier.

Il a ajout� que le robot sous-marin d�ploy� par l'armateur avait �t� d�ploy� avec succ�s au cours des derniers jours: "L'�pave a �t� localis�e avec pr�cision et nous commen�ons � analyser les images transmises", a-t-il assur�, pr�cisant que les premi�res images montraient que le navire �tait "rest� en un seul bloc".

Le Grande America, parti de Hambourg (Allemagne) et � destination de Casablanca (Maroc), a coul� le 12 mars � 333 km � l'ouest de La Rochelle avec � son bord 365 conteneurs, dont 45 r�pertori�s comme contenant des mati�res dangereuses, plus de 2.100 v�hicules, ainsi que 2.200 tonnes de fioul lourd, dans ses soutes. Ses 27 occupants avaient �t� secourus.

 

Risque de pollution � terre

Le risque de l'arriv�e sur les c�tes fran�aises de boulettes de p�trole issus du navire Grande America qui a fait naufrage en mars n'a pas "totalement disparu" m�me si la pollution devrait �tre r�duite, a d�clar� Fran�ois de Rugy mardi.

"Aujourd'hui, la nappe est fortement r�duite heureusement", a d�clar� le ministre de la Transition �cologique � l'Assembl�e nationale, notant que jusqu'� une dizaine de navires avaient �t� mobilis�s pour recueillir les hydrocarbures.

"On ne peut pas dire que le risque de pollution � terre a totalement disparu, bien �videment il faut �tre prudent, mais il sera sans doute r�duit � des boulettes, � des petites galettes de fioul dont on ne peut pas encore pr�dire ni quand ni o� elles arriveraient sur nos c�tes", a-t-il ajout�.

"Nous avons donc bascul� vers un d�ploiement de moyens pr�paratoires � terre", a encore indiqu� le ministre.

 

(avec AFP)