Le zoo de Beauval veut un nouveau bébé panda

24 décembre 2019 à 10h14 par Clovis Canivenc

Après la naissance d’un premier panda en 2017, le zoo de Beauval a tenté une nouvelle insémination artificielle de la femelle ce lundi.

ALOUETTE
Yuan Meng va-t-il avoir un petit frère ou petite sœur ?
Crédit: Zoo de Beauval | Daniel Chêne

Bientôt un deuxième bébé panda au zoo de Beauval ? C’est en tout cas la volonté du parc de Loir-et-Cher, qui a tenté une nouvelle insémination artificielle de Huan Huan, la femelle panda, ce lundi soir.

Déjà une insémination artificielle pour son premier enfant

C’était déjà via cette technique que la première grossesse de Huan Huan s’était déclenchée. Elle avait ensuite donné naissance à Yuan Meng, premier panda né en France, le 4 août 2017. Une autre insémination a été réalisée tôt ce mardi matin afin de « multiplier les chances » d’obtenir une grossesse, a précisé le chef vétérinaire du zoo, Baptiste Mulot, à l’AFP.

Désormais âgée de 11 ans, Huan Huan est prête pour une nouvelle gestation puisque son premier enfant est désormais sevré et indépendant. Ce dernier doit repartir en Chine en 2020. Le départ des parents est lui programmé en 2022, même si Rodolphe Delord, directeur du zoo de Beauval, tente de les conserver et s’est d’ailleurs rendu en Chine en novembre dans ce but.

50% de chances de réussite

La décision d’inséminer artificiellement la femelle a été prise, suite à cinq mises en contact ayant échouées avec le mâle. « Il manquait d’expérience et n’a pas réussi », a précisé le vétérinaire. Les deux pandas ont ainsi été endormis pendant 30 minutes pour la femelle et 45 minutes pour le mâle.

Selon le vétérinaire, les chances de réussite de la procédure sont de 50%. Mais pour le savoir, il va falloir attendre quelques mois. En effet, les femelles pandas ont la faculté d’arrêter le développement du fœtus si elles estiment que la période est peu favorable.