Manifestations à Nantes : le ras-le-bol des commerçants du centre-ville

12 décembre 2019 à 7h24 par Arnaud Laurenti

L'association des commerçants du centre-ville de Nantes Plein Centre organisait une réunion mercredi soir pour alerter sur la situation économique des commerces, confrontés à des manifestations répétées depuis plusieurs années.

ALOUETTE
Crédit: Alouette

Les commerçants tirent la sonnette d'alarme : alors qu'ils réalisent une grande partie de leur chiffre d'affaire durant la période qui précède les Fêtes, les commerçants sont confrontés à des manifestations répétées qui découragent les clients et les obligent parfois à fermer boutique plusieurs jours d'affilée.

« On ne peut pas continuer longtemps comme ça »

Pour le président de Plein Centre, Olivier Dardé, la réunion de mercredi soir avait pour objectif "d'alerter" l'ensemble des partis sur la situation actuelle des commerçants du centre-ville, et les risques de voir les commerces fermer. "Aujourd'hui, le centre-ville est un bien commun à préserver. Au-delà du patrimoine, il doit être un symbole de nos valeurs. Il nous semblait important d'attirer l'attention de tous pour qu'on ne se retrouve pas demain avec un centre-ville sans commerces physiques", explique le commerçant. "Si on continue avec ces manifestations à un, deux, trois rassemblements par semaine, ça nous pose d'énormes soucis".

Au-delà des manifestations de ces derniers jours, le président de l'association explique que certains commerces subissent encore les répercussions du mouvement des gilets jaunes qui avaient fortement impactées la période des Fêtes. Depuis 2016, le centre-ville de Nantes voit régulièrement ses rues se remplir de manifestants : si certains défilés se déroulent dans le calme, beaucoup se terminent par des affrontements avec les forces de l'ordre et des actes de vandalisme.

L'association souhaite trouver une solution "collective" et précise bien ne vouloir "donner de leçons à personne". Outre les acteurs économiques, des syndicats ainsi que des représentants de la Ville étaient présents mercredi soir. "Cet appel, c'est demander que tout le monde prenne conscience aujourd'hui que le centre-ville est fragile, et que ça ne va pas pouvoir continuer longtemps comme ça", conclue Olivier Dardé.

Des nouvelles manifestations sont prévues ce jeudi à Nantes, tandis qu'une journée de mobilisation nationale est annoncée le 17 décembre.