Masques : où s'en procurer ? Quels sont les prix ?

4 mai 2020 à 7h58 par Arnaud Laurenti

Masques "grand public" ou chirurgicaux : à compter de ce lundi, les grandes surfaces proposent à la vente des masques destinés au grand public en vue du déconfinement annoncé le 11 mai. Pharmacies et buralistes ont également reçu l'autorisation d'en vendre. On fait le point.

ALOUETTE
Le site d'Intermarché a été pris d'assaut ce lundi.
Crédit: Capture écran | Intermarché

Un masque pour tous : c'est l'objectif du gouvernement, à une semaine du déconfinement. Chaque citoyen doit disposer d'un masque "grand public" notamment pour utiliser les transports publics où le port de ce dernier sera rendu obligatoire à compter du 11 mai.

Outre les distributions par les collectivités qui ont débuté par endroits (notamment en Poitou-Charentes), des masques sont proposés à la vente dans les pharmacies et chez les buralistes, ainsi que dans les grandes surfaces depuis ce lundi. Un prix maximum de 95 centimes d'euros l'unité a été fixé pour les masques dits chirurgicaux.

Dans les grandes surfaces

De nombreuses enseignes proposent à la vente dès ce lundi des masques chirurgicaux à destination du grand public. Les masques "grand public" (en tissu) seront quant à eux proposés au fur et à mesure des approvisionnements.

Magasins U

Système U a prévu de vendre les masques par paquets de dix à prix coûtant, soit 5,80 euros les dix masques. La vente est limitée à un paquet par passage en caisse. L'enseigne a commandé 70 millions de masques ; 15 millions sont d'ores et déjà disponibles. Concernant les masques en tissu, ces derniers seront vendus entre 2 et 3 euros par 2 ou par 4.

E. Leclerc

Les centres Leclerc vont vendre les masques chirurgicaux "autour de 50 à 60 centimes" à prix coûtant, par lots de dix ou à l'unité, à l'accueil des hypermarchés. Les masques en tissu seront vendus entre 2 et 3 euros. Leclerc a indiqué avoir commandé 170 millions de masques dont la grande majorité sera livrée fin mai.

Carrefour

Carrefour met en vente des masques chirurgicaux à moins de 60 centimes l'unité, à prix coûtant, par lots de 5 ou 10 disponibles aux caisses des magasins (maximum 2 lots par client). L'enseigne dispose de 10 millions de masques dès ce 4 mai et en a commandé 175 millions. Carrefour vendra aussi des masques en tissu entre 1 et 3 euros l'unité.

Intermarché

Les clients détenteurs de la carte de fidélité Intermarché peuvent réserver leur masque depuis mercredi 29 avril. Ces derniers ont reçu par mail un bon de réservation à usage unique pour une boîte de 50 masques. Un système de réservation similaire est proposé sur le site internet d'Intermarché à compter de ce lundi. Face à l'affluence, un système de "file d'attente" a d'ailleurs été mis en place sur le site internet du groupe. Les masques en tissu seront vendus à partir du 15 mai.

Casino

Les enseignes du groupe Casino (Géant, Hyper Casino et Casino supermarchés) mettent en vente des masques par boîte de 50 à 29,54 euros. Ces lots sont distribués en caisse, et limités à une boîte par personne et par semaine. Pour le moment ces magasins ne proposent pas de masques en tissu.

Lidl

Des masques chirurgicaux seront mis en vente sur demande en caisse par lots de 50 à 30 euros dans les supermarchés Lidl. L'enseigne indique avoir commandé 100 millions de masques à usage unique. L'enseigne vendra dans les prochains jours des masques en tissu et des visières.

>> Comment fabriquer son masque barrière ?

Dans les pharmacies

Les pharmacies sont autorisées depuis la semaine dernière à vendre des masques "grand public" (en tissu, réutilisables) entre 2 et 5 euros. Ces masques répondent aux normes de l'Association française de normalisation (Afnor), et proposent un degré de protection adapté au grand public (70 % d'efficacité de filtration contre 90 % pour les masques sanitaires réservés aux soignants).

"Certains sont jetables après utilisation, et d'autres, plus performants, sont réutilisables plusieurs fois, lavables à 60°C et repassables", indique le site du service public.

Un système de logos permettant de certifier la qualité des masques a été mis en place par le gouvernement.

Les masques FFP2 et les masques chirurgicaux resteront quant à eux réservés aux personnels de santé.

Chez les buralistes

Les buralistes ont également reçu l'autorisation de vendre des masques "grand public" la semaine dernière mais beaucoup de commerces attendent encore la livraison de leurs commandes. Là encore, ces masques devraient être vendus autour de 5 euros l'unité. Ces derniers doivent répondre aux normes fixées par l'Afnor.