Réforme des retraites : La génération 2004 ironise sur les réseaux sociaux

12 décembre 2019 à 10h15 par Clovis Canivenc

Après avoir déjà expérimenté la réforme des rythmes scolaires, du collège et bientôt du baccalauréat, la génération 2004 sera également la première à découvrir la réforme des retraites en 2022.

ALOUETTE
La génération 2004 est celle qui expérimente toutes les réformes.
Crédit: Département du Finistère

Réforme de l’école primaire, du collège, du baccalauréat, le service national universel et désormais la retraite… La génération née en 2004 expérimente les nouveautés des gouvernements depuis quelques années.

Une génération qui expérimente toutes les réformes

En 2013, cette génération a d’abord connu la réforme des rythmes scolaires, initiée par Vincent Peillon, ministre de l’Éducation Nationale à l’époque. À peine arrivés en sixième, les 2004 ont vu arriver la réforme du collège de Najat Vallaud-Belkacem.

Une réforme sur laquelle l’actuel ministre de l’Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer, est revenu en 2017. En revanche, ils ne connaîtront pas le nouvel habillage du brevet, prévu pour 2021. À ce moment-là, ils seront les premiers à découvrir la nouvelle formule du baccalauréat.

La génération 2004 aura aussi connu une première avec le report du brevet l’été dernier en raison de la canicule. Mais aussi la mise en place du SNU (Service National Universel) à partir de juin 2019.

Depuis ce mercredi, ils ont donc découvert qu’ils seraient également les premiers à expérimenter pleinement la réforme des retraites, comme l’a expliqué le Premier ministre Édouard Philippe. Sur les réseaux sociaux, cette génération estime être sacrifiée ou encore être les cobayes des différents gouvernements.